Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Tarn : le mauvais temps retarde les plantations

-
Par , France Bleu Occitanie

Le soleil n'aura pas été au beau fixe ce mois d'avril. Contrairement aux autres années, les particuliers n'ont pas commencé les plantations dans leur jardin. Le moral n'est pas encore là.

Laurent Bialade, gérant des Serres du Jansau à Gaillac, tient à rassurer, malgré la pluie, c'est le moment pour planter
Laurent Bialade, gérant des Serres du Jansau à Gaillac, tient à rassurer, malgré la pluie, c'est le moment pour planter © Radio France - Théo Caubel

Gaillac, France

C'est un mois d'avril plutôt gris qui aura marqué ce début de printemps. Après une fin d'hiver doux et ensoleillé, le contraste est saisissant. Et il se ressent dans les jardins. 

"Je n'ai rien planté pour l'instant, rien, je reste prudent" fait remarquer un Gaillacois. "Les autres années d'habitude on a déjà planté les poireaux, les fraisiers, etc", ajoute une autre. "Il pleut. C'est maussade. Ce n'est pas tentant."

"Le temps normal pour un mois d'avril"

Dans les jardineries de la ville, le constat est le même. Les clients n'ont pas la tête à jardiner. Pourtant, "c'est un temps normal pour un mois d'avril, fait remarquer Laurent Bialade, gérant des Serres du Jansau à Gaillac. On avait perdu l'habitude ces dernières années avec des printemps très précoces. Et là, on retombe sur un climat tout à fait ordinaire. Mais c'est le climat qu'il faut pour avoir une bonne humidité pour que les plants puissent redémarrer comme il faut et avoir un meilleur rendement l'été."

Le moral des jardiniers pas encore là 

Et il rappelle que dans la région on peut commencer à planter avant les saints de glace, qui sont dans deux semaines et qui sont basés sur le climat à Versailles. Mais si les clients ne sont pas encore là en nombre, c'est à cause de leur moral. "Le jardin c'est le plaisir et on plante plutôt quand il fait beau, fait-il remarquer. Mais dès que les premiers rayons de soleil vont arriver, ça va donner l'envie et le plaisir d'aller planter ses jardinières ou faire son potager."

Et il le sait dès que le soleil va commencer à s'installer durablement, les clients vont arriver en nombre. Et cela ne devrait pas tarder, le soleil est attendu sur l'ensemble de la semaine prochaine.