Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Téléphonie mobile : à Beauregard-l'Évêque, un collectif conteste l'implantation d'une antenne de 28 mètres de haut

lundi 15 avril 2019 à 19:52 Par Dominique Manent, France Bleu Pays d'Auvergne

A Beauregard-l'Évêque, près de Pont-du-Château, des habitants ont créé un collectif pour dénoncer le projet d'installation d'un relais de téléphonie mobile. Ils l'estiment surdimensionné et ils demandent un moratoire, le temps de réaliser une étude sanitaire.

Une pancarte pour dénoncer le projet
Une pancarte pour dénoncer le projet © Radio France - Dominique Manent

Beauregard-l'Évêque, Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes, France

A Beauregard-l'Évêque, les habitants l'appellent "le point sublime" parce que la vue sur la chaîne des Puys y est imprenable. C'est dans ce coin de nature qu'Orange veut installer une antenne de 28 mètres de haut. Le permis de construire est affiché sur le terrain et les travaux devraient démarrer prochainement. Estimant que l'équipement n'est pas adapté, des habitants ont monté un collectif pour s'opposer au projet. De son côté, le maire de la commune, Alain Néri, explique que ses concitoyens ont tous le droit d'accéder à la téléphonie mobile.

Un projet surdimensionné-"Ondes citoyennes"

"28 mètres, c'est un immeuble de huit étages, c'est énorme !" explique Krystel qui habite dans le secteur. Elle fait partie d'un collectif baptisé "Ondes citoyennes" qui parle d'un projet surdimensionné. 

Vincent, lui aussi membre du collectif, explique : "on n'est pas contre la technologie, on est contre ces antennes qui ont une portée trop importante et qui sont nocives, surtout pour les personnes vulnérables. Il faut savoir que le pic de la portée se trouve à 700 mètres, en plein milieu de l'école et de la maison de retraite".

Thomas précise : "je suis comme tout le monde, j'utilise mon tél portable, j'ai envie qu'on capte mieux à Beauregard-L'Evêque, mais _je milite pour avoir un réseau d'antennes, autrement dit des antennes plus petites, dont les émissions d'ondes sont moins nocives_. On a été mis devant le fait accompli et on demande un moratoire".

Un problème d'égalité-Alain Néri

Pour le maire de la commune,  Alain Néri, le projet d'Orange respecte la réglementation. Il répare aussi une injustice : "la plupart des habitants du bourg n'ont pas accès à la téléphonie mobile. On est en zone blanche, quand on téléphone, ça ne passe pas. Non seulement il y a un problème d'égalité face à la communication mais aussi de sécurité parce qu'à la maison de retraite, par exemple, il n'y a pas de téléphonie mobile". Et l'élu annonce que des techniciens d'Orange tiendront une permanence le 6 mai prochain à la salle polyvalente pour répondre aux questions des habitants.

Le panneau du permis de construire - Radio France
Le panneau du permis de construire © Radio France - Dominique Manent

La mise en service de l'antenne est prévue au mois d'août prochain.