Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Tempête Eleanor : l'Alsace retombe en vigilance jaune, le trafic des trains a repris

- Mis à jour le
Par

Interrompu depuis 8h30 mercredi, le trafic des TER reprend progressivement depuis 15h. L'Alsace n'est plus en vigilance orange aux vents violents.

En gare de Strasbourg, les voyageurs patientent : le trafic SNCF est interrompu à cause du vent.
En gare de Strasbourg, les voyageurs patientent : le trafic SNCF est interrompu à cause du vent. © Radio France - Magali Fichter

Le tempête Eleanor a balayé le Haut-Rhin et le Bas-Rhin mercredi 3 janvier. En vigilance orange aux vents violents depuis mardi soir, l'Alsace est passée mercredi, en milieu d'après-midi, en vigilance jaune .  

Publicité
Logo France Bleu

Le trafic des TER totalement interrompu de 8h30 à 15h

Principale conséquence des rafales qui s'abattent sur la région : la circulation ferroviaire est restée très perturbée une bonne partie de la journée en raison de chutes d’arbres sur les voies ferrées. Après une interruption totale dès 8h30, dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, le trafic a repris très progressivement à partir de 15h, à commencer par les lignes Strasbourg-Molsheim, Strasbourg-Sarreguemines, Strasbourg-Haguenau, Strasbourg-Saverne, Strasbourg-Saales, Strasbourg-Sélestat, Mulhouse-Saint-Louis ou encore Mulhouse-Belfort.

Des vols annulés ou déroutés à Bâle-Mulhouse

Le trafic aérien a été également perturbé. Le trafic a été interrompu pendant 1h30 à l'aéroport de Bâle-Mulhouse où il a repris à midi, et pendant 40 minutes à Strasbourg où les avions ont pu à nouveau décoller et atterrir à partir de 11h15, selon la Direction générale de l'aviation civile. À l'aéroport de Bâle-Mulhouse, sur les 50 vols qui étaient prévus dans la matinée, six ont été annulés et cinq ont été déroutés, en raison de vents soufflant à une vitesse supérieure à 110 km/h. 

Plus de 20.000 foyers privés d'électricité en Alsace au plus fort de la journée

Le vent a soufflé particulièrement fort sur le nord de la région, en Alsace Bossue. Il y a eu de nombreux arbres couchés sur les routes dans le Bas-Rhin, rendant la circulation très compliquée par endroit, notamment dans le secteur de Haguenau et de la Petite Pierre. La route qui mène au château du Haut-Koenigsbourg a été barrée.

À 16h30, 8.000 foyers étaient toujours privés d'électricité dans le Haut-Rhin, selon Enedis. Au plus fort de la journée, jusqu'à 21.000 foyers ont été privés d'électricité en Alsace, dont 14.000 dans le Haut-Rhin.

Plus de 2.700 appels aux pompiers du Haut et du Bas-Rhin en une matinée

Les pompiers du Bas-Rhin ont reçus 2.119 appels liés aux intempéries, entre 7 heures et 16 heures, ce qui a donné lieu à 350 interventions, principalement pour dégagement de chaussée, protection biens et objet menaçant de tomber. Les effectifs ont été renforcés : 500 sapeurs-pompiers et 160 engins sont mobilisés.

Il y a peu d'accidents graves. Parmi les interventions marquantes relevées par le service d'incendie et de secours dans le Bas-Rhin : un véhicule a percuté un arbre tombé sur la chaussée à Stotzheim ; à Reipertswiller, un arbre est tombé sur un véhicule. Les deux conducteurs sont légèrement blessés. À Barr, un arbre est tombé sur une habitation. A Pfaffenhoffen, l’équipe sauvetage déblaiement est intervenue pour une maison devenue instable.

Plus insolite : à Strasbourg, le grand sapin de Noël de la place Kléber, qui n'en est plus à une mésaventure près, a perdu un petit morceau de sa cime ... Ce morceau d'1,5 m est brisé mais n'est pas tombé au sol.

Dans le Haut-Rhin, les pompiers ont recensé près de 950 appels entre 7h30 et 12h00, donnant lieu à plus de 230 interventions. En raison de la chutes d’arbres et de branchages, entraînant la mise en place de déviations. Une vingtaine d’axes routiers ont été partiellement ou totalement fermés à la circulation. L’accès au col de la Schlucht a notamment été fermé.

La toiture d’un hangar situé dans la partie privative de l’aéroport de Bâle-Mulhouse a été partiellement détruite sans causer de blessé. En revanche, un blessé grave, une femme de 78 ans, a été hospitalisé suite à la chute d’un élément de maçonnerie à Saint-Louis.

Les pompiers rappellent qu'il ne faut les appeler qu'en cas d’absolue nécessité.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu