Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Tempête Gabriel : 3.000 foyers sans électricité dans les deux Charentes mercredi matin

Par

La tempête Gabriel, qui a frappé les deux Charentes mardi soir, laisse encore 3.000 foyers sans électricité ce mercredi matin. Les équipes d'Enedis espèrent rétablir le courant dans la soirée.

Les techniciens d'Enedis s'affairent sur le terrain ce mercredi (illustration).
Les techniciens d'Enedis s'affairent sur le terrain ce mercredi (illustration). © Radio France - Aurélie Jacquand

Si la tempête Gabriel, qui a frappé les deux Charentes ce mardi soir, n'a pas fait de victimes, elle laisse, mercredi matin, des foyers sans électricité : 2.000 en Charente-Maritime (ils étaient 5.000 au plus fort de la tempête) et 1.000 en Charente. Dans les deux cas, les coupures sont réparties dans l'ensemble du département. 

Publicité
Logo France Bleu

Mardi soir, les techniciens d'Enedis ont commencé par réparer les lignes à haute tension, les 20.000 volts, les "artères" du réseau d'électricité. Mercredi, les 250 personnes sur le terrain s'attaquent aux lignes à basse tension, celles qui permettent aux foyers d'être alimentés. Elles espèrent que tous les foyers des deux départements retrouveront de l'électricité dans la soirée de mercredi. 

74 interventions des pompiers de Charente-Maritime

Mardi soir, les vents violents (jusqu'à 142 kilomètres par heure à Aigrefeuille d'Aunis), ont surtout balayé la Charente-Maritime. Les pompiers sont intervenus 74 fois, selon les chiffres de la préfecture, essentiellement pour chutes de branchages et d'arbres, sur une quarantaine de communes dans l'agglomération de La Rochelle, mais aussi à Rochefort, Surgères ou encore Fouras. 

Côté Charente, le vent a soufflé moins fort, avec des pointes à "seulement" 103 km/h enregistrées à Cognac. Les pompiers sont intervenus à 17 reprises, chiffre auquel il faut ajouter 16 interventions du conseil départemental pour dégager les routes. 

La vigilance orange a été levée, ce mercredi matin pour les deux Charentes. Elle reste par contre active, pour des risques de neige et de verglas, en Aveyron, et dans 14 autres départements du Grand Est, de Bourgogne-Franche Comté et des Hauts-de-France.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu