Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Tempête Gabriel en Dordogne : 2.500 foyers privés d'électricité

-
Par , France Bleu Périgord

La tempête Gabriel est passée par la Dordogne dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 janvier. Des rafales à plus de 90 km/h ont été enregistrées dans certains endroits. Arbres et poteaux électriques sont tombés au sol.

Un camion Enedis en intervention.
Un camion Enedis en intervention. © Radio France - Benjamin Fontaine

Dordogne, France

La tempête Gabriel n'a pas épargné la Dordogne. Elle a traversé le département dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 janvier avec des rafales de vent à plus de 90km/h en Bergeracois. Des pics à 76 km/h ont été enregistrés autour de Périgueux, en Sarladais et au nord du département.

Ces vents ont provoqué la chute d'arbres et de poteaux électriques un peu partout dans le Périgord : Brantôme, Les-Eyzies, Villamblard, Badefol d'Ans, Clermont-d'Excideuil, Terrasson-Lavilledieu, Champs-Romains ou encore Nontron. Un éboulement a été signalé au Coux-et-Bigaroque. 

Ces incidents provoquent des coupures de courant. Vers 22h, Enedis recensait 1.900 clients privés d'électricité en Dordogne. Ils étaient 2.500 à 6h30.

Des coupures localisées du côté de Saint-Astier, Lamonzie-Saint-Martin, Sorges,etc. Dans la plupart des cas le retour à la normale est annoncé dans la matinée ou en fin de journée selon l'application "Enedis  à mes côtés." France Bleu Périgord vous tient informés tout au long de la journée des évolutions de la situation.