Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Tempête Harvey : l'état d'urgence déclaré pour la Louisiane, 30.000 personnes attendues dans les centres de secours

lundi 28 août 2017 à 17:59 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Alors que la tempête Harvey s'attarde au-dessus du Texas, où elle pourrait déverser en une semaine l'équivalent d'une année de pluie, Donald Trump a déclaré l'état d'urgence pour l'Etat de Louisiane, où elle risque de se déplacer.

L'eau est montée à une grande vitesse à Houston (Texas)
L'eau est montée à une grande vitesse à Houston (Texas) © AFP - ERICH SCHLEGEL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

La situation risque de s'aggraver encore dans les jours qui viennent au Texas, et principalement à Houston, en raison du passage de la tempête tropicale Harvey depuis vendredi. Arrivée vendredi comme un ouragan (le plus puissant à frapper le Texas depuis un demi-siècle), Harvey s'est depuis arrêtée au-dessus du golfe du Mexique où elle devrait s'attarder plusieurs jours.

A Houston, quatrième ville du pays, les écoles, aéroports et bureaux ont dû rester fermés ce lundi matin, la plupart des routes étant noyées dans des hauteurs d'eau arrivant jusqu'à la poitrine. Lundi toujours, les autorités ont affirmé attendre quelque 30.000 personnes dans les centres d'hébergement d'urgence. Au total 450.000 personnes pourraient avoir besoin de secours au moment du pic, attendu entre mercredi et jeudi.

Du jamais vu depuis 800 ans ?

La situation pourrait d'autant plus s'aggraver que le Corps des ingénieurs de l'armée des Etats-Unis a annoncé lundi qu'en raison de la rapidité de la crue, il allait falloir ouvrir les vannes de deux barrages situés en amont de la rivière Buffalo Bayou, qui traverse Houston, pour éviter que "l'eau atteigne un niveau plus élevé autour des barrages et aie des conséquences encore plus grandes sur les populations des environs", selon le colonel Lars Zetterstrom.

A une cinquantaine de kilomètres de Houston, dans le comté de Fort Bend, plus de 50.000 personnes ont d'ores et déjà été évacuées en raison d'une importante crue de la rivière Brazos qui devrait atteindre 18 mètres de haut en milieu de semaine, soit quatre mètres au-dessus de son niveau de crue. Du jamais vu depuis 800 ans selon le juge qui a ordonné ces évacuations forcées dans le comté.

Etat d'urgence pour la Louisiane

Dans tout l'Etat du Texas, où 54 comtés sont en situation de catastrophe naturelle, 224.000 clients étaient toujours privés d'électricité lundi matin. Deux personnes ont été pour l'heure tuées par le passage de la tempête. Selon les autorités fédérales, il faudra des années pour réparer les dégâts provoqués, d'autant plus que la région concentre près de la moitié des capacités de raffinage du pays : plusieurs raffineries ont vu leur activité suspendue en raison des intempéries.

Alors que Donald Trump est attendu mardi au Texas pour observer l'étendue des dégâts, le président des Etats-Unis a également déclaré ce lundi l'état d'urgence pour la Louisiane, en prévision du déplacement de la tempête tropicale : cela permettra de mobiliser plus de moyens fédéraux pour l'agence de secours Fema, qui pourra "mobiliser et fournir à sa convenance les équipements et les ressources nécessaires".