Climat – Environnement

Tempête "Zeus" : trois lycéens blessés en "urgence absolue" ; 175 000 personnes sans électricité en Bretagne

Par Tudi Crequer et Typhaine Morin, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu lundi 6 mars 2017 à 9:19 Mis à jour le lundi 6 mars 2017 à 17:24

Le lycée Paul Sérusier, à Carhaix
Le lycée Paul Sérusier, à Carhaix © Radio France - Anne Tréguer

La tempête Zeus balaye la Bretagne depuis ce lundi matin. D'une ampleur "exceptionnelle", elle provoqué des dégâts matériels et 12 personnes ont été blessées. A 16h, 175 000 foyers sont privés d'électricité dans la région, dont 55 000 dans le Finistère.

"Arrivée une heure plus tôt que prévu", la tempête Zeus a provoqué de nombreux dégâts. La tempête "s'est déplacée très rapidement", a précisé le directeur de cabinet du préfet du Finistère. Elle a provoqué de nombreux dégâts matériels, et notamment dans des établissements scolaires.

A Carhaix, dans de Finistère, un arbre est tombé et a fait "trois blessés" au lycée Paul Sérusier. Deux jeunes filles et un jeune homme élèves de première et terminale. Il a fallu attendre l'arrivée des pompiers pour les dégager. Ils sont placés "en urgence absolue du fait de polytraumatismes", deux à l'hôpital de Carhaix et une jeune fille à Brest. La préfecture précise que les trois lycéens ne "sont pas en urgence vitale". Leurs vies ne seraient pas en danger. Les autres élèves ont été priés de rester à l'intérieur des bâtiments.

Une dizaine de blessés

A Plabennec, toujours dans le Finistère, le toit du préau de l'école Sainte-Anne s'est arraché et celui d'une des classes menace lui aussi de s'envoler. La direction accueille les élèves mais demandent aux parents de les garder chez eux dans la mesure du possible.

Dans le Morbihan, neuf personnes ont été blessées selon Charlotte Crépon, la directrice de cabinet de la préfecture. A Lorient, la préfecture confirme qu'un adolescent a été blessé légèrement au lycée Colbert, il a été pris en charge par les secours.

Des coupures d'électricité qui ne seront pas rétablies avant mardi soir

A 16 heures, 175 000 foyers étaient privés d'électricité, selon Bernad Laurans, le directeur régional d'Enedis. 85 000 dans le Morbihan, 55 000 dans le Finistère, 25.000 en Ille-et-Vilaine et 10.000 dans les Côtes d'Armor. "On espère réalimenter la majeure partie des clients mardi soir, mais rien n'est moins sûr. Les réparations prennent beaucoup de temps", explique Bernard Laurans.

Sur les routes, sur rails et dans les airs, la circulation revient progressivement à la normale. Il reste malgré tout des retards et des trains annulés sur certaines lignes bretonnes, notamment le réseau TER.

Une tempête exceptionnelle

La tempête Zeus s'est déchaînée sur la région et a soufflé jusqu'à 191km/h en rafale à Ouessant à 8h, et jusqu'à 193 km/h à Camaret-sur-Mer. "C'est une tempête relativement exceptionnelle, puisque c'est la cinquième de cette intensité enregistrée par Météo France en 70 ans", a souligné ce lundi midi sur France Bleu Breizh Izel le directeur de cabinet du préfet du Finistère, Jean-Daniel Montet-Jourdran. Des rafales à 190 km/h ont été enregistrées à Ouessant. Cette tempête n'a pas été sous-évaluée, mais "elle est arrivée une heure plus tôt que prévu et s'est déplacée très rapidement", a précisé la préfecture.

  - Visactu
© Visactu

Des images impressionnantes

La tempête a donné lieu à de nombreuses images, impressionnantes. Les auditeurs de France Bleu Breizh Izel nous ont envoyé leurs photos, et les internautes ont publié leurs clichés sur les réseaux sociaux.

VOIR ►► Tempête Zeus : vos images des dégâts en Bretagne

Conséquence de la tempête à Fouesnant (29) - Radio France
Conséquence de la tempête à Fouesnant (29) © Radio France - Annaïg Haute

LIRE AUSSI ►► 28 départements en vigilance orange pour vents violent et vagues-submersion