Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Toulouse : des flamants roses connectés au zoo de Plaisance-du-Touch

lundi 23 juillet 2018 à 7:08 Par Stéphane Garcia, France Bleu Occitanie et France Bleu

Les deux flamants roses du zoo de Plaisance-du-Touch vont participer activement à une expérience scientifique, qui visent à mieux connaitre les animaux pour mieux les protéger.

Les flamants roses équipés de balises sont tous les deux âgés de 4 ans
Les flamants roses équipés de balises sont tous les deux âgés de 4 ans - Zoo African Safari

Plaisance-du-Touch, France

Des flamants roses connectés. C'est une première mondiale pour des animaux en captivité et ça se passe au zoo de Plaisance-du-Touch, à l'ouest de Toulouse. L'African Safari a signé un partenariat avec une société toulousaine, Xérius, qui travaille sur les technologies embarquées sur les animaux.

Deux flamants roses ont donc étaient équipe de balises, jeudi dernier. Des boîtiers miniatures de 18 grammes qui sont placés, grâce à un harnais, sur le dos des deux oiseaux âgés de quatre ans. Et ça n'a pas été simple à installer explique Sylvie Clavel, la vétérinaire du zoo. "Un soigneur l’avait dans les bras, une deuxième personne s’occupait des ailes, et deux autres installaient la balise, avec plus ou moins de difficulté".

Une balise pèse 18 grammes, soit environ 1% du point du flamant-rose - Radio France
Une balise pèse 18 grammes, soit environ 1% du point du flamant-rose © Radio France - Xerius Tracking

En apprendre sur les espèces protégés

Quatre à huit fois par jour ces balises, qui coûtent environ 2.500 euros pièce, enverront des signaux. De quoi connaitre la géolocalisation des animaux, mais aussi et surtout leurs habitudes de vie : à quel moment ils sont assis, debout, en marche, en position de vol ou même mort. 

Ces spécimens étant sédentaires, l’intérêt est avant tout de tester en conditions réelles la résistance de la balise de quelques grammes, équipée de mini panneaux photovoltaïques. "Nous avons équipé des fous, des caracaras à Ushuaia, mais aussi un pigeon, un paon et un milan noir. Mais la difficulté que l’on a avec les espèces sauvages c’est qu’une fois relâchée on n’a aucune vision. L’avantage d’être sur place c’est qu’on a toujours un œil sur comment les animaux s’approprient les balises, comme un sac à dos", détaille Virginie Périlhon, la représentante de l'entreprise Xérius Tracking.

Une première étape

Une expérimentation que la vétérinaire du zoo, Sylvie Clavel, salue. "Un de nos principaux objectifs est de participer au maintien de la biodiversité et les balises vont permettre d’y participer en en apprenant plus sur les flamants et leur mode de vie". Cela permet également de sensibiliser les visiteurs du Zoo African Safari puisque des panneaux d’informations seront installés dans les prochaines semaines.

Les données collectées sont ensuite transmises à des scientifiques qui vont les analyser. Si cette expérience s’avère concluante, ces boîtiers seront alors équipés dans les prochains mois sur des colonies entières de flamants roses au Mexique.