Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Toulouse lance la chasse au moustique tigre

mardi 12 juin 2018 à 21:36 Par Olivier Lebrun, France Bleu Occitanie

Infestée l’été dernier, la ville rose lance une grande campagne anti-moustique auprès des habitants. L’arme absolue : éliminer les sources d’eaux stagnantes où se cachent les larves du moustique tigre.

Le moustique tigre est présent sur 80 communes autour de Toulouse
Le moustique tigre est présent sur 80 communes autour de Toulouse © Maxppp - Aurélien Morissard

Toulouse, France

L'été dernier, les toulousains avaient subi une attaque sans précédent de ces moustiques minuscules plus petits qu’une pièce de 1 centime, mais qui peuvent être vecteurs de maladies virales tels que la dengue, le zika ou le chikungunya. En 2017, 80 communes autour de Toulouse étaient touchées par cette offensive du moustique tigre.

La présence du moustique tigre en Occitanie - Aucun(e)
La présence du moustique tigre en Occitanie - @document ARS Occitanie

La mairie de Toulouse a donc décidé de passer à l'offensive. Elle lance une grande campagne de prévention contre le moustique tigre  pour inciter les habitants à faire la chasse aux eaux stagnantes. Sur les balcons, les terrasses, dans les jardins, il faut assécher les sources d'eau, curer les gouttières, c'est là que pondent les moustiques tigres, qui risquent de proliférer cet été.

« L’année dernière, il y a eu énormément de moustiques. Ces moustiques ont pondu des œufs l’an dernier. Une partie de ces œufs n’a pas éclos, ils vont éclore cette année - explique Nicolas Sauthier, expert au pôle prévention de l’ARS, l'Agence Régionale de Santé d'Occitanie. « Si dès à présent, on vient éliminer ces gîtes larvaires, si l’on offre pas d’eau aux œufs qui ont été pondus, ils n’écloront pas et on aura donc moins de moustiques tigres. Il faut donc éliminer les sources d’eau stagnantes dans les gouttières, sur les toits terrasses, sous les terrasses, on remplit les coupelles avec du sable. Toutes les semaines, il faut assécher ces eaux stagnantes. »

" Une année à moustique ? " - Nicolas Sauthier expert à l'Agence Régionale de Santé

Pas de démoustication massive

Depuis l'offensive de l'été dernier, une pétition circule sur internet pour réclamer une campagne de démoustication sur Toulouse. Déverser un insecticide sur la ville serait inefficace, estiment les experts, Car le moustique tigre pourrait développer de nouvelles résistances.

La campagne de prévention auprès des toulousains contre le moustique tigre - Aucun(e)
La campagne de prévention auprès des toulousains contre le moustique tigre - @Mairie de Toulouse

" L’insecticide utilisé est la deltaméthrine, considéré comme très toxique, il n’est utilisé que dans des cas très précis, « à la suite d’un signalement de cas de dengue, chikungunya ou zika dans un périmètre de 150 mètres autour du domicile de la personne contaminée » explique  Julien Klotz de la commission environnement du conseil départemental de Haute Garonne. « Sur demande de l’ARS, nos services font le lien avec l’Entente interdépartementale pour la démoustication-Méditerranée (EID) qui assure dans ces cas précis les opérations de démoustication ».

Une bataille "citoyenne" contre le moustique tigre

Une amende de 450 €

L’ennemi, ce sont donc les eaux stagnantes, là où se logent les larves des moustiques tigres. La mairie de Toulouse a passé au crible les bâtiments publics, mais 80% du danger vient des jardins des particuliers. Les habitants sont donc invités à éliminer les sources d'eaux stagnantes.

« Dès qu’un administré appelle « Allo Toulouse » , le service se déplace. On voit s’il y a des gîtes larvaires qui sont avérés. On explique les gestes à faire. Si les gestes que l’on a préconisé ne sont pas pris en compte, il pourrait y avoir un procès-verbal dressé – prévient François Roncato  l’adjointe chargée de cette campagne de démoustication – l’amende peut aller jusqu’à 450 € ! »

Autre dispositif innovant, outre les  moustiquaires, les climatiseurs , des nichoirs à chauve-souris sont installés dans certains équipements municipaux, et des bornes anti-moustique qui diffusent du CO2, censées piéger les moustiques tigres, elles seront  installées devant une quinzaine de crèches de la ville.

la borne anti-moustique sera installée aux portes des crèches de la ville - Radio France
la borne anti-moustique sera installée aux portes des crèches de la ville © Radio France - Olivier Lebrun