Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Toulouse : un collectif réclame la gratuité des transports les jours de canicule

-
Par , France Bleu Occitanie

Un collectif citoyen lance une pétition pour la gratuité des transports en commun les jours de canicule pour inciter les toulousains à ne pas prendre leur voiture. La ville rejette la gratuité qui coûterait 400 000 € par jour et préfère un ticket à 3€ les jours de pic de pollution

La gratuité des transports les jours de canicule demandée par un collectif citoyen
La gratuité des transports les jours de canicule demandée par un collectif citoyen © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

Faut-il instaurer la gratuité des transports en commun pour lutter contre la pollution atmosphérique dans les villes ? La question est  relancée après ces jours de canicule qui provoquent des pics de pollution à l'ozone. La gratuité des transports pourrait inciter les automobilistes à ne pas prendre leur voiture.

400 000 € par jour

A Toulouse, un "collectif pour la gratuité des transports publics à Toulouse " vient de se constituer. Christian Pigeon en fait partie, il réclame la gratuité des transports en cas d'épisode de canicule : « Aujourd’hui, nous réclamons la gratuité immédiate des transports publics en cas d’épisode caniculaire pour limiter la pollution et ses impacts. Cela vient d’être annoncé en Isère, à Avignon et demandé par les députés. Il y a urgence, en France la pollution de l’air coûte chaque année 101 milliards d’€, deux fois plus que le tabac, avec des impacts réels sur la santé, bronchite chronique, asthme, cancer du poumon, accident vasculaire, infarctus.

« La gratuité des transports, on nous dit ça coûte cher. Nous avons observé le rapport de la chambre régionale des comptes d’Occitanie, l’apport de la billetterie au coût de fonctionnement et d’investissement de Tisséo ne représente que 9,95% des recettes du réseau, il semble que ce ne serait pas très compliqué d’inciter fortement les toulousains à abandonner leur voiture pour les transports en commun. »

Christian Pigeon du "Collectif pour la gratuité des transports publics à Toulouse"

La gratuité des transports, une mesure contre productive estime Jean Michel Lattes, l'adjoint aux transports de Toulouse Métropole et président de Tisséo : «  la gratuité, c’est quelque chose qui n’existe pas, C’est le contribuable qui la payera »

La gratuité, son coût a été mesuré à 400 000 € par jour

« Je pense que ce serait une décision catastrophique, puisqu’on perdrait ce qui est indispensable, l’investissement dans de nouveaux outils de transports en commun. La clef pour nous, c’est d’investir pour l’avenir, plus que d’imaginer un système qui pour moi ne fonctionne pas. »

Jean-Michel Lattes - adjoint aux transports - président de Tisséo

Dans le budget des transports en commun à Toulouse : 250 millions d’€ provient du versement transport des entreprises, 102 millions d’€ de subventions des collectivités locales, 80 millions de la billetterie des usagers. 

Un ticket à 3€ les jours de pic de pollution

La gratuité des transports en commun les jours de canicule et de pic de pollution, les toulousains pris chaque matin dans les bouchons ne sont pas contre, au contraire, mais ils réclament en même temps une amélioration de l’offre de transport.

Les toulousains plébiscitent la gratuité

La gratuité des transports en commun est appliquée depuis plusieurs mois à Dunkerque, on note une hausse de 70% de la fréquentation. Les transports sont gratuits à Castres ou à Figeac. Mais la plupart des grandes villes qui doivent investir dans des trams ou des métros rejettent la gratuité. Toulouse a fait le choix d'un ticket spécial à 3€ illimité les jours de pic de pollution.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess