Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Tour de France 2018

Tour de France 2018 : comment éviter un face-à-face avec vaches et moutons en montagne ?

mercredi 25 juillet 2018 à 12:00 Par Mathieu Ferri, France Bleu Béarn, France Bleu Occitanie et France Bleu

Pour éviter les accidents avec le public et les coureurs, les communes des Pyrénées traversées par le Tour de France jusqu'à la fin de la semaine font très attention à cantonner les bêtes le temps de l'étape.

Un troupeau de vaches dans le Col du Portet (Hautes-Pyrénées)
Un troupeau de vaches dans le Col du Portet (Hautes-Pyrénées) © Radio France - Mathieu Ferri

Saint-Lary-Soulan, France

C'est une des hantises des organisateurs du Tour de France et des maires des communes traversées : qu'une vache, un mouton, ou un cheval se retrouve au beau milieu de la route lors du passage des coureurs. Alors pour éviter qu'un peloton de bétail se forme au milieu du peloton des coureurs, les communes prennent des mesures en amont.

Dans le col du Portet notamment, gravi par les coureurs ce mercredi, les éleveurs regroupent leurs bêtes dans des zones délimitées et surveillés, sur le versant opposé à la route empruntée par le Tour.

Difficile de faire passer les coureurs au milieu d'un troupeau de vache !

"Il y a six groupements pastoraux, et il y a une mobilisation de tous les propriétaires pour cantonner les troupeaux sur des secteurs pour les éloigner de la route" explique le maire de Saint-Lary-Soulan, Jean-Henri Mir. "Quand vous avez des troupeaux de vaches qui s'accaparent la route, ça serait difficile de faire passer les coureurs au milieu", s'amuse l'élu.

Une gestion des troupeaux pour éviter aussi le contact avec le public, et des spectateurs qui ne connaissent pas toujours le comportement des bêtes. "Il y a une mobilisation de tous les agriculteurs", se félicite Jean-Henri Mir.

Quand Barguil rencontre une vache

Histoire d'éviter l'image vue il y a deux dans la descente du Tourmalet. Warren Barguil, en pleine vitesse, avait dû faire un écart pour éviter une vache qui s'était paisiblement invitée sur la route.