Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Le pourquoi du comment

Tourisme : le pavillon bleu, ce n'est pas que pour les bords de mer

-
Par , France Bleu Auxerre

Le "pavillon bleu", ce label qui récompense chaque année les sites vertueux, les plages et les ports de plaisances propres, n'est pas réservé aux communes de la façade maritime ! D'ailleurs il y en a trois en Bourgogne.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Franck Fernandes

Bourgogne, France

Le pavillon bleu existe depuis 1985. C'est un label qui récompense les plages et les ports de plaisance vertueux. Au départ, la certification ne se basait que sur deux critères : la qualité de l'eau et l'assainissement. 

En 30 ans, les exigences ont beaucoup évolué et aujourd'hui, pour obtenir un pavillon bleu, il faut beaucoup plus qu'une eau de qualité et des poubelles vidées régulièrement. Les candidats doivent répondre à quatre "grandes familles" de critères  : la gestion de l'eau, la gestion des déchets, l'environnement général et les actions d'éducation et de sensibilisation du public à l'environnement. 

Eau excellente, tri sélectif des déchets et cinq activités se sensibilisation

Pour les plages, il faut d'abord que l'eau de baignade soit analysée au moins cinq fois par saison. Elle doit être de qualité « excellente » à chaque fois, selon des critères fixés par règlement et pris en compte par les agences régionales de santé. Il doit aussi y avoir au moins un point d’eau potable sur la plage, des sanitaires, des poubelles avec le tri sélectif d'au moins trois matériaux. Ces poubelles doivent par ailleurs être en nombre suffisant par rapport à l'affluence et elles doivent être vidées régulièrement, notamment pendant la période estivale. 

Il faut aussi mettre en place au moins cinq activités d’éducation à l’environnement par an. Cela peut être des expositions, des quiz, des concours photo, des ballades commentées ou des jeux. 

Pour les ports de plaisance, il faut notamment un système de récupération et de traitement des eaux usées, une collecte sélective des déchets, une déchetterie portuaire et au moins trois activités d'éducation à l'environnement par saison.

Plus de 500 site labellisés en 2019

Cette année, 395 plages et 107 ports de plaisance vont pouvoir faire flotter le drapeau du «Pavillon Bleu ».  Ces sites, tous volontaires, sont inspectés pendant la saison estivale par quatre auditeurs-conseils qui vérifient que tous les critères « Pavillon Bleu » sont bien respectés et donnent, si besoin, quelques conseils pour se conformer le mieux possible. 

Le label est annuel, il faut donc tout remettre en question chaque année. Son coût pour les communes candidates varie en fonction du nombre d'habitants permanents ou du nombre d'anneaux pour un port de plaisance. Ces frais sont offerts pour la première candidature et ensuite, il faut compter entre 275 et 880 euros pour les ports, entre 640 et 1400 euros pour les communes. 

Trois sites "pavillon bleu" en Bourgogne

Les communes qui peuvent prétendre à un pavillon bleu ne sont pas forcément situées en bord de mer. On l'ignore souvent, mais le label concerne aussi les bords de lacs et de rivières. D'ailleurs, trois sites bourguignons ont reçu le "pavillon bleu" cette année : la commune de Montsauche les Settons dans la Nièvre, la plage de l'étang Fouché à Arnay-le-Duc, en Cote d'Or, et le port de Decize, dans la Nièvre.

Mais le label "Pavillon bleu" est un label international présent dans plus de 45 pays. Avec 502 sites labellisés, la France est le 3e pays comptant le plus grand nombre de sites « Pavillon Bleu » derrière l'Espagne (672 ) et la Grèce (534 ), mais juste devant la Turquie, l'Italie et le Portugal. 

La commune de Montsauche-les-Settons fait partie des trois sites labellisés en Bourgogne - Maxppp
La commune de Montsauche-les-Settons fait partie des trois sites labellisés en Bourgogne © Maxppp - Pierre Couble