Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Tours : après la canicule, les personnes âgées surveillées de près

jeudi 30 août 2018 à 6:05 Par Clément Conte, France Bleu Touraine et France Bleu

La canicule estivale a laissé place à des températures plus modérées en Touraine. Ces variations du mercure ont eu des effets négatifs sur les organismes, particulièrement chez les personnes âgées.

Les organismes des personnes âgées sont mis à rude épreuve
Les organismes des personnes âgées sont mis à rude épreuve © Maxppp - Taris Philippe

Tours, France

Quelques jours seulement après la fin de la canicule, les personnes âgées peinent à se remettre de cet épisode exceptionnel. Même si les grosses chaleurs ont disparu, les organismes mettent du temps à récupérer, surtout chez les personnes âgées.

Résidente de l'Ehpad de la Source, à Tours, Aude, 81 ans, est excédée par ces variations du thermomètre : "Pendant la canicule, on essaie de se maintenir, de tenir le coup, mais la fatigue vient après." 

Des risques cardiovasculaires et neurologiques 

Harassés, les résidents de l'Ehpad sont moins actifs en ce moment. "On le remarque, ils font moins d'activité, mais ce n'est pas une surprise, c'est habituel", souligne la directrice de la maison de retraite, Nathalie Perchoc. Un manque d'activité dû à la canicule, selon Cécile Refait, infirmière : "L'organisme se fatigue tellement que même si au pic de chaleur il ne se passe rien, ils peuvent s'épuiser et ça peut avoir des conséquences jusqu'à trois semaines après."

Le personnel médical  surveille donc de près les résidents. Les conséquences de la canicule peuvent être dramatiques, même lorsque le mercure baisse d'un cran. "On remarque beaucoup plus de chutes en ce moment", confie Cécile Refait. Ils sont arrivés au bout de leurs ressources. Dans le pire des cas, cette fatigue peut entraîner des risques cardiovasculaires et neurologiques."

À l'Ehpad de la Source, 45 salariés sont là pour accompagner au mieux les 75 résidents de la maison de retraite.