Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Tours : malgré l'insuffisance d'infrastructures, le nombre de cyclistes a augmente de 27% en un an

mardi 18 décembre 2018 à 11:19 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Tours, ville pourtant mal classée dans le palmarès des villes cyclistes, enregistre de plus en plus de trajets à vélo. Une enquête réalisée par la Métropole de Tours sur les 4 ponts de la ville confirme cette tendance malgré un manque criant de pistes cyclables.

Et pourtant Tours compte moins de pistes cyclables qu'Orléans
Et pourtant Tours compte moins de pistes cyclables qu'Orléans © Maxppp - Nicolas Vallauri/PQR/La Provence

Tours, France

On compte de plus en plus de cyclistes à Tours. Le nombre de tourangeaux qui se déplacent en bicyclette a augmenté de 27 % entre septembre 2017 et septembre 2018. Cela représente plus de 28.000 passages supplémentaires. Ces données ont été recueillies par la Métropole de Tours qui a mis des compteurs sur 4 ponts autour de la ville. Trois au-dessus de la Loire et un au-dessus du Cher. Au total,  133.041 personnes ont traversé ces 4 ponts pendant le mois de septembre

Le Pont Wilson est le pont le plus fréquenté par les cyclistes

Dans le détail, on relève que  3.900 cyclistes traversent la Loire tous les jours (117.000 sur tout le mois de septembre), et 530 cyclistes empruntent chaque jour le pont du Tram sur le Cher. Pour le collectif cycliste d'Indre-et-Loire, c'est une très bonne nouvelle pour l'environnement, la santé... Selon lui, cette hausse de l'utilisation du vélo s'explique par le coût du vélo, très accessible, et puis les nombreux aménagements dans la ville. Le pont de fil notamment, réservé aux 2 roues. Près de 42.500 cyclistes l'ont traversé en septembre. C'est 16 % de plus que l'an dernier. 

Le coût du vélo explique son succès selon le Collectif Cycliste

Le pont le plus fréquenté, c'est le pont Wilson avec 50.700 vélos par mois. Et celui qui connait la plus grande hausse, c'est le pont Napoléon, + 41 %. Au-dessus du Cher, un seul pont a un compteur, celui du Tram, qui enregistre 15.800 passages mensuels, soit un tiers de plus que l'an dernier. Pour le collectif cycliste,  ces chiffres montrent que le vélo dépasse les fleuves, les coupures urbaines et aussi la fracture entre les habitants du centre-ville et ceux de la périphérie.  

Et pourtant la Touraine est mal classée  dans le palmarès des villes cyclables

L'usage de la bicyclette augmente alors que le palmarès des villes cyclables n'est pas très valorisant pour la Touraine. Tours se classe en 8ème position, et les autres villes moyennes d'Indre-et-Loire ne sont pas très bien classées. Un palmarès dressé en mars dernier par la Fédération des Usagers de la Bicyclette. 

Si on regarde les résultats pour six villes de Touraine : de « moyennement favorable » à « très défavorable », Tours s’est placée en 8ème position de sa catégorie (ville de 100 à 200.000 habitants) avec une note de 3,22/6, jugée « moyennement favorable » pour le climat du vélo. Les autres villes du département d’Indre-et-Loire ne sont pas mieux notées : 

  • Chinon (3,12/6) est jugée « moyennement favorable »,
  • Joué-lès-Tours (2,88/6), et La Riche (2,82/6) « plutôt défavorable »,
  • Saint-Pierre-des-Corps (2,58/6) « défavorable »,
  • Loches (2,21/6) bonne dernière « très défavorable ».

Moins de pistes cyclables qu'à Orléans mais plus d'utilisateurs

D'ici les prochaines années, le nombre de cyclistes va sans aucun doute augmenter car la demande est là, malgré l'insuffisance des pistes cyclables. Le Collectif cycliste explique par exemple que  Tours compte 7 % d’actifs qui utilisent le vélo, soit près de 3 points de plus qu’à Orléans. Pourtant l’agglomération tourangelle compte 280 kilomètres de pistes cyclables répertoriées, contre 428 pour celle d’Orléans