Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Dans les Vosges, on transforme l'herbe fauchée sur le bord des routes en or vert

vendredi 27 avril 2018 à 12:25 Par Hervé Toutain, France Bleu Sud Lorraine

Le département des Vosges teste une méthode pour transformer l'herbe fauchée sur le bord des routes en énergie. Cette ressource inépuisable peut être, soit méthanisée, soit compostée. L'opération doit aussi permettre à des jeunes en difficulté de se réinsérer.

Le tracteur et sa remorque
Le tracteur et sa remorque © Radio France - Herve Toutain

Valfroicourt, France

Le tracteur et sa remorque avancent lentement sur le terre-plein central de la départementale 65 à hauteur de Valfroicourt. Jean-Paul Rouhier observe l'attelage de loin. Responsable du service des unités territoriales dans le département des Vosges, il se félicite du maniement simple de l'engin qui fauche l'herbe sur les bords de la route. Sa seule crainte, c'est l'objet dissimulé qui pourrait endommager les lames.

Avant de faucher, il faut peigner l'herbe

C'est pour cela qu'avant de faucher l'herbe, il faut la peigner, pour la débarrasser de ses déchets. Et ça c'est le travail de l'association "Jeunesse et cultures" d'Epinal. Un travail minutieux. Tous les jours, ce sont des dizaines de bouteilles en verre et en plastic de canettes, jetées par les automobilistes qui sont collectées. Un chiffre. Chaque année, les agents des routes ramassent de l'ordre de 300 tonnes de déchets en bordure des quelques 3 226 kilomètres de routes vosgiennes. Des déchets également valorisés après un tri. Pour Sylvain Massenet directeur de l'association, le travail permet en outre aux jeunes en difficulté de se réinsérer dans la vie sociale. "C'est tout bénéfice pour la société" assure-t-il. 

Une tonne d'herbe produit 300 m3 de gaz" - Lionel Grosjean, agriculteur

L'herbe collectée est ensuite dirigée vers l'usine de méthanisation la plus proche. En l'occurence, la Gemax Energie à Lesvallois, une usine que supervise Lionel Grosjean. Cet agriculteur ne tarit pas d'éloges sur les performances de l'herbe, comme matière première énergétique. "Une tonne d'herbe, produit 300 m3 de gaz" affirme-t-il.  

A terme, le potentiel d'herbe récoltable sur les routes départementales vosgiennes est de 16.000 tonnes par an, à raison de deux coupes annuelles.