Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Dossier du jour de France Bleu Vaucluse

Tri des déchets à la main et énergie verte pour les soupes de Vaucluse

mardi 23 janvier 2018 à 6:24 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

14 000 tonnes de déchets des sacs jaunes sont recyclées à Vedène chaque année. Les Vauclusiens ne trient pas assez leurs déchets. Quasiment tout est recyclé. Avec les déchets classiques, le centre de Vedène fournira de la vapeur verte à l'usine de soupes du Pontet.

Une partie des 14 000 tonnes de déchets recyclés est triée à la main
Une partie des 14 000 tonnes de déchets recyclés est triée à la main © Radio France - Philippe Paupert

Vedène, France

Les Vauclusiens trient à peine 15% de leurs déchets alors que dans d'autres régions de France, la moitié des déchets est triée et recyclée. À Vedène, le Syndicat mixte pour la valorisation des déchets du pays d'Avignon transforme chaque année 14 000 tonnes de déchets recyclables en matières premières.

Les déchets de nos sacs jaunes sont triés - parfois à la main - puis compressés pour fournir l'industrie du textile, du papier ou des aciéries. 85% du contenu de nos sacs jaunes est réutilisé.

Il faut mieux trier ce qu'on met dans les sacs jaunes. Eviter les casseroles ou les fers à repasser" Jean Philippe Ferreira, directeur du centre de tri de Vedène.

Nos déchets fournissent de la vapeur verte à l'usine de soupes du Pontet

A Vedène, nos déchets classiques en sacs gris ou noirs sont brûlés dans les quatre fours du centre d'incinération. 210 000 tonnes de déchets fournissent ainsi l'équivalent de la consommation électrique annuelle d'une ville de 17 000 habitants.

Le groupe Suez creuse aussi deux kilomètres de galerie pour l'usine de soupe du Pontet. 75% des émissions de fumées seront supprimées, soit 6 000 tonnes de CO2. 

La vapeur verte de nos poubelles chauffera les soupes de l'usine du Pontet

Le Syndicat mixte pour la valorisation des déchets du pays d'Avignon avait aussi pensé aux travaux du tramway pour conduire la vapeur jusqu'à l’hôpital d'Avignon ou la prison du Pontet. Le centre de valorisation des déchets veut aussi fournir d'autres entreprises avec cette vapeur verte issue de nos déchets.