Climat – Environnement

Tri des déchets : Saint-Étienne Métropole appuie sur l'accélérateur

Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 16 septembre 2016 à 16:03

Des sacs de tri seront notamment distribués dans douze communes de Saint-Étienne Métropole.
Des sacs de tri seront notamment distribués dans douze communes de Saint-Étienne Métropole. © Radio France - Emeline Rochedy

Moins de 30 kg d'emballages triés par an : c'est la moyenne par habitant à Saint-Étienne Métropole, contre 45,9 à l'échelle du pays. C'est dire la marge de progression ! D'où un plan de relance développé sur douze communes pour trier 1 644 tonnes de plus d'ici à 2018.

260 000 habitants de Saint-Étienne Métropole sont concernés par le plan de relance du tri qui débute cet automne. Ils résident dans douze communes où la moyenne annuelle est inférieure à 40 kg d'emballage ménagers : Andrézieux-Bouthéon, Firminy, La Ricamarie, Le Chambon- Feugerolles, Lorette, Rive-de-Gier, Roche-La-Molière, Saint-Chamond, Saint-Étienne, Saint-Priest-en Jarez, Unieux et Villars.

Comme dans la plupart des agglomérations urbaines, Saint-Étienne Métropole peut vraiment mieux faire en matière de tri d'emballages ménagers. L'an dernier, la moyenne était de 29,6 kg par habitant, contre 45,9 à l'échelle de l'Hexagone.

C'est surtout le verre qui n'atterrit pas dans la bonne poubelle, d'où le déploiement de 70 conteneurs à verre sur huit communes. L'objectif est de collecter 30 % de verre en plus d'ici 2018. Il existe aujourd'hui un peu plus de 900 conteneurs sur l'agglomération stéphanoise.

L'accent est aussi mis sur l'habitat collectif : 1 000 bacs jaunes vont s'ajouter aux 96 000 déjà en place. Le tout accompagné de porte-à-porte pour cerner les problèmes qui peuvent se poser localement et freine le tri des déchets, distribuer aussi des sacs de tri. 32 000 foyers répartis pour moitié à Saint-Étienne et dans sept autres communes sont là concernés.

Éco-Emballages finance ce plan de relance à hauteur de 900 000 euros. Au total il s'agit de trier 1 644 tonnes de plus d'ici à 2018.

Partager sur :