Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Tempête : toujours 60.000 foyers sans électricité, vigilance levée dans tous les départements

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Gironde, France Bleu La Rochelle, France Bleu

Après le passage de la tempête Leiv, 60.000 foyers étaient encore privés d'électricité essentiellement dans la région Nouvelle-Aquitaine samedi soir. Excepté des routes coupées suites à des chutes d'arbres, les fortes rafales de plus de 140 km/h n'ont pas provoqué de dégâts majeurs.

Un poteau électrique tombé vers Mareuil-sur-Belle, dans le Périgord
Un poteau électrique tombé vers Mareuil-sur-Belle, dans le Périgord © Radio France - Caroline Pomès

60. 000 foyers privés d'électricité

Au moins 60.000 foyers étaient encore privés d'électricité samedi soir après le passage de la tempête "Leiv" dans trois départements du Sud-Ouest de la France, a-t-on appris auprès du distributeur Enedis (ex-ERDF). La Nouvelle-Aquitaine était la plus touchée. La région Auvergne-Rhône-Alpes est également concernée dans une moindre mesure avec 3.800 foyers encore dans le noir, a indiqué Enedis, le gestionnaire du réseau, à franceinfo.

Le point sur la situation près de chez vous

Plus aucun département en vigilance, nouvelle tempête prévue la nuit prochaine

Météo France a levé ce samedi après-midi sa vigilance orange aux vents violents dans tous les départements. "La dépression Leiv se situe actuellement au sud du Luxembourg en perdant progressivement de son intensité", explique Météo France dans son dernier bulletin. Le répit sera de courte durée : une nouvelle tempête "abordera les côtes atlantiques en fin de nuit de samedi à dimanche".

Plus de 2 000 techniciens resteront mobilisés dimanche puisqu'une nouvelle tempête, baptisée "Marcel", est attendue sur la côte atlantique avec des vents de 100 à 110 km/h.

De fortes rafales à plus de 140 km/h

La tempête a provoqué des rafales de vents relevées à 148 km/h au Cap Ferret sur le littoral girondin, à 144 km/h à Royan (Charente-Maritime), et jusqu'à 128km/h à Saint Martial Viveyrol (Périgord). Il n'y a eu ni dégât majeur ni blessé, selon les premiers bilans des préfectures.

Des arbres couchés par le vent, samedi matin en Dordogne
Des arbres couchés par le vent, samedi matin en Dordogne © Radio France - Caroline Pomes

Difficile de circuler

Sur les routes, plusieurs départementales ont été coupées en Gironde, surtout dans le Médoc. À Lacanau, un arbre est tombé sur une voiture. La conductrice a eu juste le temps de sortir, sans blessure mais très choquée. En Charente, douze routes départementales sont coupées. La circulation des poids lourds a été interdite sur l'A10 au sud de Poitiers, les camions ont donc déviés sur Vierzon pour rattraper l'A71 ou l'A85.

Le trafic des trains a été interrompu pendant au moins une heure samedi matin dès 7h30 entre Bordeaux et Poitiers dans les deux sens suite à la chute d'un arbre sur les deux voies à Luxé (Charente).

Établissements fermés et manifestations interdites

La préfecture de la Charente-Maritime a pris un arrêté qui interdit temporairement les manifestations en extérieur (marchés, foires, manifestations sportives, culturelles ou récréatives) pendant toute la durée de l'alerte rouge. De ce fait, tous les matchs de football au niveau régional sont annulés, toutes catégories confondues. Les parcs de La Rochelle seront fermés jusqu'à dimanche soir.

Appel à la plus grande prudence

Même si le coefficient de marée est faible (61), samedi matin, le niveau marin à La Rochelle sera proche des plus hautes marées astronomiques. La conjonction de ces phénomènes va engendrer, surtout au moment de la pleine mer, des submersions sur les parties exposées ou vulnérables des départements concernés.

En Gironde, "un arrêté départemental a été pris pour interdire les manifestations de plein air et les marchés samedi jusqu'à midi", détaille le directeur de cabinet du préfet. "Les parcs seront fermés. Les transports scolaires seront annulés samedi. Et les établissements scolaires seront fermés. La navigation sur la Gironde sera interdite. Sur les routes, les poids lourds ne pourront pas non plus circuler à certains horaires. Certains axes ou structures seront fermés comme le pont d'Aquitaine à Bordeaux."

Des mesures ont également été prises autour de la centrale du Blayais pour éviter ce qui s'est produit en 1999. La centrale avait été inondée. "On sera à marée basse en début de matinée", précise Samuel Boujut. "S'il y a des phénomènes de submersion à craindre sur le trait de côte, ce seront des vagues de 6 à 10 mètres, mais pas de phénomène de submersion avec une montée des eaux." Le réseau de distribution électrique sera aussi sous surveillance. Tous les établissements sociaux et médicaux-sociaux ont été mis en alerte pour qu'ils vérifient "leurs groupes électrogènes pour s'assurer de leur autonomie en cas de perte de réseau électrique", explique le directeur de cabinet.

Vendredi après-midi, en raison des fortes rafales de vent, le pont de Noirmoutier, en Vendée, a été fermé à la circulation par mesure de précaution de 13h à 15h.

© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess