Climat – Environnement

Trop de douceur et de pluie : les conséquences pour l'agriculture en Vaucluse

Par Jean-Michel Le Ray et Aurélie Lagain, France Bleu Vaucluse mardi 18 février 2014 à 8:55

ramasseurs de fraises

Fraises, salades, asperges, vigne... souffrent de la météo inhabituelle de cet hiver. Et les agriculteurs vauclusiens doivent s'adapter.

Trop de nuages : les fraises ne mûrissent pas. Trop de douceur : les maraîchers ne peuvent pas couper les salades, la vigne est en avance. Trop de pluie, pas assez de mistral : terres gorgées d'eau, les asperges risquent de pourrir !

Il est pourtant courant que les arbres fleurissent de façon précoce l'hiver en Vaucluse, et les agriculteurs craignent toujours le gel du printemps. Mais cette année, les températures sont particulièrement élevées au mois de février, alors qu'on vient de battre des records de pluie. Les cultures sont déboussolées !

Reportage de Jean-Michel Le Ray à Monteux

Exemple particulier avec les asperges, très précoces cette année, et ce n'est sans doute pas très bon signe.

Sylvia Gasq, conseillère en culture maraîchère à la chambre d'agriculture s'inquiète pour l'asperge

Partager sur :