Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Typhon Hayan : les Pompiers solidaires de la Gironde partent en mission aux Philippines

lundi 11 novembre 2013 à 6:15 Par Mila Ta Ninga, France Bleu Armorique et France Bleu Gironde

Ils sont trois pompiers à partir ce midi direction les Philippines pour venir en aide aux populations sinistrées. Ce vendredi le typhon Haiyan, a fait 10 000 morts, 2 000 disparus et 600 000 évacués des côtes. Leur mission est d'évaluer les besoins des populations en eau potable pour leurs collègues, qui les rejoindront avec du matériel dans le courant de la semaine.

Haiyan est le typhon le plus violent depuis des décennies
Haiyan est le typhon le plus violent depuis des décennies © Maxppp

C'est la dépression tropicale la plus forte de l'histoire, si l'on en croit les météorologues. Le typhon Haiyan a touché les Philippines ce vendredi. Et le bilan risque encore de s'alourdir. Pour le moment, les autorités locales estiment les morts à 10 000, 2 000 disparus et 600 000 personnes évacuées. Alors que l'aide peine à s'organiser dans l'archipel. Certaines zones ont complètement été détruites, d'autres sont inaccessibles. Ainsi, la ville de Bako, qui abrite 35 000 personnes, est à 80 % sous l'eau.

"On espère répondre aux besoins des sinistrés sous les 48 heures." — Stéphane Mahouin, Pompier solidaire

Priorité à l'eau potable

L'expérience des pompiers Solidaires sera une nouvelle fois mise à rude épreuve. Sur place, ils ont déjà des contacts avec l'association Virlanie, grâce à qui ils vont pourvoir gagner du temps . Il s'agit se déplacer rapidement et, d'évaluer où et comment ils pourront être efficaces.****

Une première équipe, composée de trois pompiers part aujourd'hui et va donner la liste du matériel dont ils ont besoin. Suivront d'autres personnes qui se relayeront à peu près tous les quinze jours. Il s'agit aussi de faire venir le plus tôt possible des médecins et infirmiers pour porter secours aux sinistrés. Cette première équipe se donne 48 heures pour estimer au plus près les besoins sur place et trouver un endroit stratégique pour installer leur structure.

"Aider les autres, c'est notre mission de tous les jours" — Étienne Barthélémy, président de l'association Pompiers solidaires de la Gironde

Parmi cette première équipe : Stéphane Mahouin. Cela fait dix ans que ce pompier participe à des missions humanitaires d'urgence (tsunami en Indonésie ou du séisme en Haïti). Ce pompier chevronné le sait : il est pour le moment impossible de savoir combien de temps les volontaires vont rester sur place.

Philippines : "Il faut savoir repartir sans créer de nouveaux besoins pour les sinistrés"

100 000 euros d'aide

C'est la première évaluation des Pompiers solidaires pour cette mission qui devrait durer au minimum deux mois. Les Pompiers solidaires demandent donc à tous ceux qui le peuvent de faire des dons pour aider les sinistrés à travers leur site Internet.

La mission d'urgence devrait ensuite se développer sur une mission de développement. D'autres personnes resteraient et reviendraient dans le courant de l'année prochaine pour assurer des formations et aider les autorités et associations à diminuer le risque sanitaire.

Philippines : "Cinq à six personnes vont se relayer tous les quinze jours"