Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Un amendement sur le motoneige sème la discorde en montagne

jeudi 7 août 2014 à 18:57 Par Véronique Saviuc et Diane Ferchit, France Bleu Isère

Un simple amendement, glissé dans un projet de loi concernant l'entreprise, provoque un gros tollé parmi les associations de protection de la nature. Présenté par un député de l'Ariège, Alain Fauré, il pourrait autoriser le convoyage des clients des restaurants d'altitude en motoneige sur les domaines skiables le soir.

Moto-neige (image d'illustration).
Moto-neige (image d'illustration). © Maxppp

Un amendement sur les motoneiges, adopté au début de l'été, provoque la colère des associations de protection de la nature. Cet amendement inclus dans la loi sur la simplication des entreprises était présenté par le député de l'Ariège, Alain Fauré, dans le but de permettre le convoyage des clients des restaurants d'altitude en motoneige sur les domaines skiables le soir. Sept associations ont tout de suite réagi à cet amendement voté à l'assemblée qui doit maintenant passer au Sénat. Parmi elles, Moutain Wilderness qui s'inquiète pour la faune et la flore de montagne.

Vincent Neirinck de Mountain Wilderness

De leur côté, les restaurateurs d'altitude attendent beaucoup de cet amendement.

William Finè, patron du chalet d'altitude du Lac du Besson à l'Alpe d'Huez

Cet amendement voté le 25 juin à l'Assemblée doit maintenant passer devant le Sénat.

Un restaurateur : "on attend ça avec impatience. Quelques fois mon restaurant est à l'écart de tout" (Diane Ferchit)