Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un bébé mérou vit sous un des pontons de Port-Vendres !

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu
Port-Vendres, France

Découverte exceptionnelle dans les eaux de Port-Vendres. Des chercheurs de l'université de Perpignan ont repéré il y a quelques mois un juvénile de mérou. On en avait pas vu depuis près de trente ans dans le département.

Le jeune mérou est passé de 6 à 15 cm en quelques mois
Le jeune mérou est passé de 6 à 15 cm en quelques mois © Radio France

C'est Manon Mercader, une chercheuse en écologie marine qui a vu pour la première fois le poisson. C'était il y a près d'un an lors d'une plongée en compagnie d'une collègue scientifique. "Je n'en avais jamais croisé" se souvient la scientifique. "Du coup nous étions vraiment très surprises et enjouées. Nous avons tout de suite téléphoné au reste de l'équipe mais certains ne voulaient même pas nous croire !"

Il faut dire qu'on n'avait pas observé de juvéniles de mérou depuis 1989 dans le département. Et c'est le premier à s'être installé dans un "habitat artificiel de restauration écologique". Les chercheurs du CFREM (centre de formation et de recherche sur les environnements méditerranéens) testent depuis plusieurs années maintenant l'efficacité de structures métalliques en partie remplies de coquilles d'huîtres. Elles se transforment en récifs artificiels et en abri pour la faune aquatique.

Petit mérou deviendra grand

Un bon signe donc pour la population de mérous sur la côte Vermeille. "Ces habitats artificiels pourraient peut-être devenir un outil pour favoriser le maintien et même le développement de l'espèce" explique Manon Mercader. Les mérous avaient quasiment disparu du secteur il y a quelques dizaines d'années. Aujourd'hui, grâce aux politiques de préservation du milieu, on estime qu'il y a entre 300 et 400 individus au sein de la réserve marine de Cerbère-Banyuls.

Depuis un an, le mérou de Port-Vendres reçoit la visite de scientifiques au moins une fois par mois. "Il est toujours là mais aujourd'hui il a bien grandi. Il mesurait six centimètres quand on l'a vu pour la première fois, désormais c'est plutôt 15 centimètres. On se demande combien de temps il va rester là et où il ira une fois que son habitat sera devenu trop petit pour lui".

Jojo ou Choowie ?

Au fait il a bien un petit nom ce mérou ? "La plupart des membres de l'équipe l'appelle Jojo. Pas très original pour un mérou. Mais le stagiaire qui était avec nous quand on l'a découvert l'a surnommé Choowie..."

L'étude sur l'impact des "habitats artificiels de restauration écologique" est passé à la vitesse supérieure. 200 nouvelles cages viennent d'être installées dans les ports du Barcarès et de Port-Vendres.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess