Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Un centre de tri des déchets ultra-performant en Indre-et-Loire en 2020

lundi 7 janvier 2019 à 17:27 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

Un centre de tri ultra performant pouvant traiter 50.000 tonnes de déchets va voir le jour d'ici 2020 dans la Zone d'Activités du Cassantin au nord de Tours sur la commune de Parçay-Meslay. Il recevra les déchets de l'Indre-et-Loire, d'un quart de la Sarthe et de Blois. Coût : 25 millions d'euros.

centre de tri automatisé
centre de tri automatisé © Maxppp - ©DUCLET Stéphane

Indre-et-Loire, France

La création de ce centre de tri entièrement automatisé verra le jour fin 2020 sur un site de 7 hectares accessibles facilement par la départementale 910 et l'Autoroute A10. 

Cette situation géographique est importante puisque les déchets viendront au total de 11 collectivités réparties sur 3 départements : l'Indre-et-Loire, une partie de la Sarthe et le bassin de population de Blois dans le Loir-et-Cher, pour un coût total de cette infrastructure d'environ 25 millions d'euros.

Le site se composera d'un bâtiment de 2 hectares et d'une zone de réception  

Aujourd'hui, les collectivités mettent en place un tri de plus en plus sélectif et recyclent tout ce qui peut l'être (pour être ensuite revendu). Et ce travail de plus en plus précis sur les tables de tri ne peut plus se faire par la main de l'homme. Il faut pour cela des structures entièrement automatisées de fibres optiques, de souffleries et d'autres techniques pour séparer les composants. 

Il faut récupérer sur la table de tri le pot de yaourt ou encore  la capsule café en métal. 

Et donc ces structures entièrement automatisées ne sont rentables que si elles traitent un tonnage très important : celle de Parçay-Meslay au nord de Tours aura une capacité de 50.000 tonnes par an. 

Ce lundi matin 7 janvier a donc été créée la Société Publique Locale Tri Val de Loir(e) qui regroupe ces 11 collectivités. Le président de cette structure est le maire de Notre Dame d'Oé et Vice-Président de la Métropole Tours Val de Loire, Jean-Luc Galliot. Les élus ont voulu garder la maîtrise de cette structure et de leur politique de collecte et de traitement des déchets. 

Plus d'une quinzaine de techniciens devront être recrutés pour faire fonctionner ce centre de tri.

Lors de sa mise en fonctionnement, cela entraînera la fermeture du centre de tri de La Riche (converti pour accueillir les services de la propreté urbaine de la Métropole), mais aussi la fermeture des centres de tri de Loches et de Chinon.