Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Un couple de Grenoblois parcourt 500 kilomètres à pied pour se rendre à un mariage en Mayenne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Maine, France Bleu Mayenne, France Bleu Isère, France Bleu

500 kilomètres à pied pour aller à un mariage, c'est le pari un peu fou de Marine et Cyril. Ils sont partis le 21 juillet de Grenoble et arrivent le vendredi 23 août à Méral en Mayenne. Une belle aventure pour ce couple, mais aussi une démarche militante : le thème du mariage c'est zéro déchet.

Marine et Cyril ont traversé 10 départements pendant leur périple
Marine et Cyril ont traversé 10 départements pendant leur périple © Radio France - Louis de Bergevin

Sarthe, France

"Le thème du mariage de nos amis c'est zéro déchet. Du coup on a décidé de jouer le jeu et de venir à pied" lance Cyril ce mardi, actuellement sur la route dans la Sarthe. Il vient de parcourir près de 450 kilomètres depuis son village de Quaix-en-Chartreuse près de Grenoble. Avec une charrette de 90 kilos derrière lui. Tout ça pour aller à un mariage.

Marine et Cyril marchent avec une charrette et leur chien, Osko - Radio France
Marine et Cyril marchent avec une charrette et leur chien, Osko © Radio France - Louis de Bergevin

Si on ne peut pas faire du 100% zéro déchet, on peut au moins tendre vers ça. Eviter ces suremballages en plastique, cette surconsommation de tout : du temps, matériel, humain. On épuise les ressources quelles qu'elles soient" - Marine

"On essaye de promouvoir le plus possible le presque zéro déchets", explique Marine. Au départ, surtout avec les gens qu'ils comptaient rencontrer sur la route, et auprès de leurs famille, de leurs amis. Ils ont créé une page Facebook pour leur donner des nouvelles du périple. Mais très vite, l'audience a grimpé au gré de leur médiatisation. _"Le premier article dans un journal local nous a ramené 4.000 personnes en 24 heures_. Et là on a presque 7.000 personnes quotidiennes sur la page, et on est débordés, rigole Marine. Mais c'est bien parce que du coup ça a touché beaucoup de gens autour de ces thématiques qui nous tiennent à cœur. C'est pas ce qu'on avait prévu mais pourquoi pas, c'est super !"

Le reportage auprès de Marine et Cyril pendant leur passage en Sarthe

Aucune difficulté, vraiment ?

On ne s'est jamais dit : "on prend le train, on rentre" - Marine

"Mentalement ça n'a pas été dur, on était motivés, on a rencontré que des belles personnes, ça a été positif du début à la fin. Entraide, solidarité, c'était super, explique Marine. Après, il y a eu une fois où on s'est pris la tête, reconnait-elle. Mais en milieu de parcours, ça devait être la fatigue. Une seule fois en un mois, ça va. Mais on a fait chacun un itinéraire ce jour-là."

"On est partis chacun de notre côté le matin, rajoute Cyril. Et finalement, deux heures après on s'est rejoint 10 kilomètres plus loin et c'était passé."

Samedi, Marine et Cyril troqueront leurs shorts et leurs casquettes contre une robe et un costume, leurs chaussures de marche contre des talons ou des chaussures en cuir. Et le retour se fera en train ou en voiture. Pas à pied, leur chien Osko ne pourrait pas marcher autant. Mais avant ça, Marine et Cyril vont profiter de vacances bien méritées.

Ça serait dommage de faire 500 kilomètres à pied et de ne pas voir l'océan. Moi j'ai dit "non, on s'arrête!" - Marine

Choix de la station

France Bleu