Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Un drone pour l'inventaire des travaux d'élagage des lignes électriques d'Enedis

-
Par , France Bleu Vaucluse

L'entreprise Enedis dans le Vaucluse souhaite utiliser un drone pour réaliser ses inventaires de travaux d'élagage aux abords des lignes électriques du département. Une expérimentation à lieu en ce moment sur l'île de la Barthelasse à Avignon.

Ligne électrique (illustration)
Ligne électrique (illustration) © Maxppp - Maxppp

Avignon, France

C'est une obligation chaque année pour l'entreprise Enedis : l'élagage autour des lignes électriques. Cela consiste à couper toute sorte de végétation poussant trop près des lignes à moyenne et haute tension. Dans le Vaucluse, Enedis (ex-ERDF) utilisera dans les prochaines semaines un drone pour survoler les 3.000 kilomètres de lignes du département afin de repérer les endroits à risques. Actuellement ce travail est réalisé à l'aide d'un hélicoptère.

"On peut être beaucoup plus proches des lignes électriques"

Le directeur Enedis Vaucluse et le directeur du développement de French Tech Culture (de gauche à droite) - Radio France
Le directeur Enedis Vaucluse et le directeur du développement de French Tech Culture (de gauche à droite) © Radio France - Martin Cotta

Le drone pèse 8 kilos, et fait un bruit de bourdon lors du vol. Avec ses huit hélices, l'engin noir captera des images grâce à un laser nommé LIDAR (Light Detection and Ranging). "Ce laser permettra de mesurer la distance qu'il y a entre le LIDAR et la végétation, les lignes électriques. On pourra même voir ce qu'il y aura derrière la végétation" explique Salim Hamidi, télé-pilote pour la start-up Product air. Enedis est soutenu par le label French Tech Culture et quatre entreprises (Product Air donc, E-Copter, Yellow Scan et Dielmo 3D).

Le drone en expérimentation sur l'île de la Barthelasse - Radio France
Le drone en expérimentation sur l'île de la Barthelasse © Radio France - Martin Cotta

L'utilisation d'un drone pour réaliser l'inventaire des travaux d'élagage, peut s'avérer plus efficace que le vol d'un hélicoptère d'après Estelle Fauchier, responsable chez Product Air. "On peut être beaucoup plus proches des lignes électriques. L'hélicoptère ne pourra jamais s'approcher à deux ou trois mètres des lignes" explique la responsable.

Des pilotes à former ou embaucher

L'expérimentation du drone sur l'île de la Barthelasse n'est pas terminée. Mais Patrice Perrot le directeur Enedis Vaucluse pense déjà à former des pilotes. "Soit on choisit de le faire en interne et cela veut dire que l'on achète un ou des drones, soit on considère que ce n'est pas notre cœur de métier et on fait appel à des start-up, à des entreprises pour le faire" explique le directeur. Enedis achètera le ou les drones dans les tous prochains jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu