Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : COP24 - Quarante-quatre initiatives pour sauver la planète

COP24 - Un emballage 100 % végétal et recyclable inventé en Savoie

lundi 26 novembre 2018 à 3:16 Par Christophe Van Veen, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

La chasse au plastique et à l'aluminium est ouverte ! Depuis juin, "Cosse Nature", près de Chambéry (Savoie), commercialise des emballages alimentaires en coton bio réutilisables 250 fois !

Clémence Maurel
Clémence Maurel © Radio France - Christophe Van Veen

Challes-les-Eaux, France

Cosse, enveloppe naturelle des petits pois, par exemple. C'est le patronyme d'un emballage recyclable pour vos aliments vient d'être créé par Clémence Maurel, jeune "entrepreneuse" de Challes-les-Eaux (Savoie). 

Une idée emballante

Elle vient de créer "Cosse nature" qui met en vente sur internet un emballage alimentaire 100% végétal et recyclable. Du coton bio enduit avec de la résine, de la cire et huile. Utilisable 250 fois. Lavable à l'eau tiéde et au savon doux. 

La bonne recette 

Dans l'ancien atelier de son grand-père électricien, à Challes-les-eaux, Clémence Maurel a mitonné la recette à son goût. "Je ne suis pas chimiste. Ça n'a pas été si facile. Il y a des tutos sur internet pour des produits à base de miel, mais pas pour du végétal. J'ai joué à l'apprentie chimiste dans ma cuisine pendant de long mois. et j'ai fini par trouver une recette qui protège les aliments, qui soit collante mais pas gluante." De fait, quand on manipule ses emballages, ça colle un peu aux mains au début, mais après ça s'arrange. 

On peut tout emballer. Salade de pâtes, un avocat, une banane. Mais c'est déconseillé pour la viande et le poisson. Clémence a conçu trois tailles d'emballage avec des gammes qu'elle a dessiné elle-même. 25 euros le paquet de trois.

Les cosses  - Aucun(e)
Les cosses - site de Clémence Maurel

Responsable de sa planète

La création emballante de la Savoyarde s'inscrit dans la mouvance des Plastic Attacks, de la lutte contre l'orgie d'emballages en aluminium et en plastique qui nous détruisent. "Quand je vois qu'il y aura en 2050 dans les océans plus d'objets en plastique que de poissons, je me dis qu'il faut faire quelque chose à mon petit niveau. On est à un moment où de plus plus de personnes cherchent des solutions. Peut-être que certains sont dans leur bulle, mais de plus en plus sortent de cette bulle et essaient d'agir. Mes cosses ont marché beaucoup mieux que je ne l'imaginais. En quatre mois, j'en ai vendu un millier. "

Clémence est pour l'instant toute seule à la barre de sa petite entreprise, elle envisage de recruter deux personnes, elle a trouvé un sous-traitant... bref, la petite graine va éclore pour un monde meilleur. 

A 29 ans, Clémence Maurel est un des jeunes et dynamiques visages de ce qu'on appelle l'économie sociale et solidaire. Elle est appuyée par l'incubateur Ronalpia. Et quand on lui demande si elle a encore des idées, elle répond en riant qu'elle en a plein. Sa prochaine cible : les pailles, véritable fléau plastique dont raffole nos enfants, hélas.