Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Un financement participatif proposé aux Côte-d'Oriens pour la construction d'un parc éolien

dimanche 8 avril 2018 à 18:48 Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne

Les éoliennes : un placement qui rapporte ? L'entreprise Velocita propose de participer en Côte-d'Or au financement du parc éolien "Entre Tille et Venelle", avec des taux d'intérêt préférentiels pour les riverains concernés. Pour certains opposants aux éoliennes, il s'agit d'une manipulation.

Un financement participatif proposé pour la construction d'un parc éolien en Côte-d'or (image d'illustration)
Un financement participatif proposé pour la construction d'un parc éolien en Côte-d'or (image d'illustration) © Maxppp - Sébastien Jarry

Côte-d'Or, France

Les éoliennes : un placement qui rapporte ? L'entreprise Velocita Énergies propose de participer en Côte-d'Or au financement du parc éolien "Entre Tille et Venelle" via le site Lendosphere spécialisé dans ce genre d'opérations. Le taux d'intérêt est de 7%, un taux préférentiel pour les habitants des trois communautés de communes concernées, à savoir Tille-et-Venelle, COVATI et Forêts-Seine-et-Suzon.

L'objectif est de lever 2,2 millions d'euros de fonds en associant les riverains 

Le projet, c'est 16 machines de 40 mégawatts. Les travaux doivent débuter en septembre prochain avec un démarrage de l'activité prévue fin 2019. "Il s'agit là d'accompagner les premières étapes de la construction du projet, qui sera financé par le biais d'emprunts bancaires classiques" explique Guillaume Leroy le responsable développement chez Velocita Énergies. "Ce n'est pas une première pour nous puisque les deux précédentes opérations ont été intégralement remboursées" et de préciser, "réglementairement je ne peux pas garantir une épargne sûre mais les prêteurs seront remboursés dans les deux ans comme cela est prévu."

Pas de limite dans les montants 

Les prêteurs peuvent investir à partir de 50 euros et il n'y a pas de montant maximum. Mais il y a une échéance, de deux ans et la campagne de ce financement participatif s'arrête dans 45 jours. A la date du 8 avril 2018, 471 prêteurs ont déjà apporté la somme de 365.960 euros. 

Une "manipulation" pour les opposants aux éoliennes

Michel de Broissia préside l'Association de Défense de l'Environnement et du Patrimoine, et il est engagée dans de nombreux combats contre les projets de parcs éoliens dans la région. Pour lui ce financement participatif,"c'est une manipulation, on va faire croire aux gens qu'on leur apporter beaucoup d'argent, on va les flatter mais à partir du moment où ils auront mis de l'argent ils n'oseront plus s'opposer. Même s'ils souffrent au quotidien et c'est le cas de gens qui habitent trop près de certaines éoliennes."

→ Placer son argent dans l'éolien, une arnaque ou bon placement ?  Retrouvez les trois idées reçues sur le sujet à 7H12 et 8H42 ce lundi 9 avril 2018 sur les ondes de France Bleu Bourgogne, avec Serge Maître, le secrétaire général de l'Association Française des Usagers des Banques (AFUB).