Climat – Environnement

Un fonds forestier est lancé en Limousin pour préparer la forêt de 2050

Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin vendredi 20 janvier 2017 à 10:42

La forêt limousine va devoir se renouveler -photo d'illustration
La forêt limousine va devoir se renouveler -photo d'illustration © Maxppp - Collection Watier

Le syndicat des propriétaires forestiers privés du Limousin lance ce vendredi un fonds pour aider les 140.000 propriétaires à reboiser. Un fonds qui s'adresse aussi au grand public, explique Olivier Bertrand, président du syndicat Fransylva.

Quand on parle de forêt, on réfléchit à long terme, rappelle Olivier Bertrand. Le président du syndicat des propriétaires forestiers privés du Limousin, Fransylva, était l'invité de France Bleu à 8h20, pour présenter le fonds forestier lancé ce vendredi. Objectif : inciter les 140.000 propriétaires du Limousin à reboiser. Initié par le syndicat, il est porté et financé par l'ensemble des acteurs de la filière bois, des sylviculteurs jusqu'aux industriels et par un fonds participatif grand public.

Qu'est-ce qu'un fonds forestier ?

C'est une action collective, et la forêt historiquement, provient d'une action collective. Notamment la forêt nouvelle, puisqu'il y a eu un politique publique dans les années 60, dans laquelle déjà la filière participait, et avait un retour, pour inciter les propriétaires à planter ou replanter. La forêt d'aujourd'hui en est le résultat.

Et pourquoi lancer ce fonds ?

Or, aujourd'hui, on constate un fort développement de la filière bois, mais un non-renouvellement de la forêt. Pour trois raisons. D'abord, un certains nombre d'essences sont en déséquilibre financier, entre le prix de vente et les conditions de replantation et d'entretien. Ensuite, des aléas climatiques et sanitaires sur certaines essences. Et enfin, le déséquilibre sylvo-cynégétique, c'est à dire les dégâts produits par le grand gibier sur les plantations, qui épuisent les propriétaires ! Et puis nous pensons déjà à la forêt de 2050, car si nous n'y pensons pas, nous aurons un creux. Sur la forêt et sur le développement d'activités industrielles liées à la filière bois.

Concrètement, c'est quoi, ce fonds ?

C'est l'ensemble de la filière qui se mobilise par un soutien aux propriétaires qui ne souhaiteraient pas renouveler leur forêt. Et on l'ouvre à des entreprises d'autres secteurs. Et au grand public. Car les 140.000 propriétaires, ils peuvent être salariés, ils peuvent être entrepreneurs dans d'autres secteurs d'activités : ça intéresse tout le monde. Donc ce sont des politiques de soutien, face aux aléas climatiques, ou aux dégâts qui nécessitent de replanter encore. Et puis il y a le changement climatique, et donc des initiatives à soutenir pour des changements d'essences, car par exemple le chêne pédonculé nous inquiète, on le voit sécher et peut-être allons-nous inciter à planter autre chose.

Réécoutez et podcastez l'invité de la matinale sur le site et l'application mobile France Bleu.