Climat – Environnement

Plus de 140 000 euros collectés sur Internet pour financer un bateau récupérateur de déchets unique au monde

Par Jérôme Collin, France Bleu Breizh Izel lundi 12 décembre 2016 à 18:16

Le "Manta" devrait voir le jour en 2021-2022 : un voilier de plus de 60 mètres de haut et 72 mètres de large
Le "Manta" devrait voir le jour en 2021-2022 : un voilier de plus de 60 mètres de haut et 72 mètres de large - © Capture d'écran YouTube

Le projet est piloté par le navigateur breton Yvan Bourgnon. 140 000 euros ont été récoltés sur une plateforme en ligne. La générosité des internautes doit permettre de financer, en partie, la création d'un bateau récupérateur de déchets, à l'horizon 2021-2022. Un projet unique au monde.

Chaque année, huit millions de tonnes de plastiques sont déversées dans l'océan. Un chiffre très alarmant et les perspectives pour les prochaines années ne sont pas réjouissantes. La pollution de l'eau va se poursuivre, puisque les populations côtières ne cessent d'augmenter. Et pas grand-chose n'est fait pour endiguer cette pollution.

En trente ans, la pollution dans la mer a terriblement empiré ! Il faut que l'on montre aux gens à quel point ils polluent, ça leur permettra de réfléchir !", Yvan Bourgnon

Yvan Bourgnon, célèbre navigateur breton, décide donc d'agir. Il lance le projet "Manta" avec son association lorientaise "The Sea Cleaners". Le Manta, c'est un voilier de 60 mètres de haut, 49 mètres de long et 72 mètres de large. Des dimensions gigantesques afin de pouvoir collecter le plus de déchets possibles. Grâce à un immense râteau situé à l'arrière du bateau, le Manta pourra en stocker 600 mètres cube dans des cuves. "Ensuite, on achemine tout ça dans des centres de tri. On peut espérer recycler 70-80 % des déchets collectés", explique Yvan Bourgnon.

Avec l'explosion démographique dans les zones côtières, le nombre de plastiques rejetés à la mer ne va faire qu'augmenter. Il n'y a pas assez d'actions concrètes sur le terrain", Yvan Bourgnon

Une fois construit à l'horizon 2021-2022, le Manta sillonnera le monde entier : la France, l'Europe, l'Afrique et également l'Asie.

Très grand succès pour la campagne de financement participatif

Le budget du projet n'a pas encore été déterminé, mais il se compte en millions d'euros. Des mécènes vont être contactés pour le financer. Mais la première partie de ce financement se fait par Internet. Une campagne de crowd-funding s'est terminée ce mardi, après deux mois. Plus de 140 000 euros ont été collectés, l'objectif de base, atteint en seulement deux semaines.

Si vous voulez donner vous aussi, CLIQUEZ ICI