Climat – Environnement

EN DIRECT | Finistère : un incendie à la centrale nucléaire de Brennilis

Par Annaïg Haute et Benjamin Bourgine, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu mercredi 23 septembre 2015 à 17:15

La centrale nucléaire de Brennilis, où s'est déclenché un incendie
La centrale nucléaire de Brennilis, où s'est déclenché un incendie

Le sinistre s’est déclaré ce mercredi 23 septembre, dans l’enceinte du réacteur nucléaire de la centrale, en cours de démantèlement. Il a été maîtrisé à 17h30. La Préfecture du Finistère affirme qu'il n'y a pas de radioactivité détectée sur les personnes évacuées.

Le feu a pris dans l’atelier de conditionnement des déchets, dans l’enceinte du réacteur en cours de démantèlement. "C’est un départ de feu sur l’installation industrielle, qui s’est produit pendant une opération de meulage pour du conditionnement de déchets", explique Marine Le Moel, chargée de la communication de la centrale. La Préfecture du Finistère précise dans un communiqué : _"Un tronçonnage de pièces métalliques serait à l’origine de l’incendie".

L’incendie a été maîtrisé à 17h30 _et la Préfecture du Finistère affirme que_ les fumées sont contenues à l’intérieur du dôme de protection, qui est équipé de moyens de filtration. Selon le directeur de cabinet du Préfet Jean-Daniel Montet-Jourdran : "Les pompiers et les gendarmes ont été alertés très rapidement"_.

"Les personnes évacuées n'ont pas été contaminées" - La Préfecture du Finistère

Il affirme sur France Bleu Breizh Izel que le plan "permet de déclencher les secours externes, mais du personnel à l’intérieur de la centrale est formé pour intervenir très rapidement, ce qui a été fait. On a 80 pompiers sur place, dont une cellule radiologique"

Parmi les premières réactions politiques, celle de christian Troadec, candidat "Oui la Bretagne" aux régionales, il demande "toute la transparence" au Préfet  "pour la sécurité de tous les bretonnes et les bretons !"_ 

De son coté, le candidat Europe Ecologie Les Verts aux régionales René Louail, déclare "30 ans après l'arrêt, les risques sont réels et pour beaucoup de décennies. Le nucléaire est un problème d'avenir".

"Pas de danger à l'heure actuelle' - La Préfecture du Finistère

Toujours selon la Préfecture du Finistère, il n'y a pas de risque pour les populations situées aux alentours de la centrale : "C'est une ancienne centrale nucléaire, dont le coeur a été arrêté en 1985, explique Jean-Daniel Montet-Jourdran, qui est en cours de démantèlement depuis 1996, et qui n'a plus de matière fissile dans le site où se trouvait le reacteur, il reste juste son enrobage" (Fissile : qui constitue le cœur du réacteur NDLR).

Il poursuit : "Il n'y a  *****_pas de danger à l'heure actuelle,***** dans la mesure où il y avait une faible radioactivité qui subsistait sur le site et où les fumées sont confinées sous le dôme"_

La centrale nucléaire est située dans le centre bretagne - Aucun(e)
La centrale nucléaire est située dans le centre bretagne - Mikael Roparz

Le plan d'urgence déclenché

La centrale a déclenché un plan d’urgence en interne pour prévenir les maires des communes voisines et la gendarmerie. Le personnel a été complètement évacué de l’enceinte du réacteur. EDF explique sur son site internet que conformément à la procédure, l'ASN (Autorité de sureté nucléaire) et la Cli (la commission locale d'information) ont été alertées. L'autorité de sûreté nucléaire prévoit d'ailleurs de faire une visite sur le site finistérien dans les prochains jours, pour classifier l'incident, sur une échelle de gravité de 1 à 7.

Gérard Gwenn, adjoint Front de Gauche au maire de Botmeur et membre de la CLI précise sur France Bleu Breizh Izel : "J'ai été informé par mail, ce ne sont que les informations d'EDF, nous sommes bien obligés de les croire, mais j'ai du mal à penser, qu'il n'y aura aucune conséquence."

"Pas rassurant", Sortir du nucléaire évoque la présence de plutonium

Même inquiétude du réseau Sortir du nucléaire : "Je ne suis pas rassurée du tout par cet incendie", a réagi Chantal Cuisinier dans une interview à l'AFP, _"Un incendie _dans des locaux de conditionnement de déchets, c'est pas rassurant, il y a du plutonium là-dedans."

Pas de radioactivité détectée sur les personnes évacuées

Quatre personnes, incommodées par les fumées, ont été évacuées.  Elles ont fait l'objet d'un dispositif de détection de la radioactivité qui s'est avéré négatif, elles ont été légèrement incommodées par les fumées, mais "elles n'ont pas été contaminées", selon la Préfecture. Les 54 personnes qui présentent sur le site ont été évacuées, et selon la Préfecture, 13 salariés ont été directement concernés par cet incendie. 

"Aucun rejet radioactif" Selon l'ASN

Le représentant de l'Etat  explique également que "d’après les informations dont dispose l’Autorité de Sûreté Nucléaire, aucun rejet r***___*adioactif n’a été constaté"_.