Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Climat : un millier de jeunes défilent à Paris derrière Greta Thunberg

-
Par , France Bleu, France Bleu Paris

Environ un millier de jeunes ont défilé vendredi à Paris derrière l'adolescente suédoise Greta Thunberg devenue l'égérie de la lutte contre le réchauffement climatique.

Environ un millier de jeunes ont défilé pour le climat à Paris le 22 février 2019
Environ un millier de jeunes ont défilé pour le climat à Paris le 22 février 2019 © AFP - Lionel BONAVENTURE

Paris, France

"Le futur commence ici", "Sauve la Terre, mange un lobbyiste", "Water is coming" ou encore "Réchauffez les cœurs, pas la planète" : environ un millier de jeunes ont défilé pour le climat vendredi à Paris entre la place de l'Opéra et la place de la République. En tête de cortège, Greta Thunberg, 16 ans, à l'origine de cet appel mondial à "sécher les cours" chaque vendredi pour lutter contre le réchauffement climatique. Quelques personnalités dont l'actrice Juliette Binoche, l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot ou la maire de Paris Anne Hidalgo ont également battu le pavé.

"J'ai déjà fait une marche pour le climat avec mon père mais c'est la première fois que je viens seule. J'ai vu des discours de Greta Thunberg et elle a raison, c'est notre avenir qui est en jeu", a expliqué Adèle, 15 ans, à l'AFP, "j'ai l'impression que certains jeunes ne se sentent pas concernés, mais le mouvement grandit". Des milliers de jeunes ont aussi défilé en Allemagne, Australie, ou Grande-Bretagne ou encore en Belgique.

Greta Thunberg  reçue par Emmanuel Macron

À l'issue de la manifestation, la jeune suédoise et plusieurs représentants du mouvement venus de Belgique ont été reçus par Emmanuel Macron. 

"Le président de la République a dit aux jeunes : finalement, c'est la première fois dans notre histoire que nous devons avoir cette mobilisation alors que nous sommes en temps de paix", a indiqué le ministre de la Transition écologique François de Rugy sur BFM-TV.

La jeune fille a également accordé une interview à l'émission "Quotidien" (TMC). L'occasion de marteler à nouveau son message : "Je pense que la chose la plus importante à faire est de sensibiliser les gens pour qu'ils aient conscience de ce qui se passe (...) Si les gens en savaient plus, ils mettraient davantage de pression" sur les gouvernants.

"Grève mondiale" le 15 mars

Jeudi à Bruxelles, la jeune fille a prononcé un nouveau discours, appelant les dirigeants européens à se doter d'un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 80% d'ici à 2030.

En France, comme dans le reste des pays mobilisés, les jeunes militants espèrent désormais mobiliser massivement le 15 mars, date à laquelle Greta Thunberg appelle à une "grève mondiale pour le futur". D'ici là, "nous continuerons à faire grève toutes les semaines", a-t-elle promis à la fin de la manifestation.

Choix de la station

France Bleu