Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Un mois de juillet quatre degrés plus chaud que la normale dans la Manche

mercredi 1 août 2018 à 17:22 Par Pierre Coquelin, France Bleu Cotentin

Juillet 2018 restera un mois de juillet chaud, sans être trop chaud dans la Manche : les températures ont été en moyenne 4°C au dessus des normales. Des records sont tombés. La durée d'ensoleillement a atteint des sommets. Et ça devrait durer...

Le mercure va encore grimper ce week-end
Le mercure va encore grimper ce week-end © Radio France

Manche, France

Dans la Manche, le mois de juillet 2018 se classe parmi les plus chauds de l'histoire, avec une moyenne des températures quatre degrés plus élevés que la normale. Un mois chaud, sans être trop chaud. Le mercure est monté au-delà des 30 degrés à plusieurs reprises : le 26 juillet par exemple, journée la plus chaude de ce mois, on a relevé 33,8°C à Condé-sur-Vire, 33,1°C à Pontorson, ou encore 32°C à Saint-Hilaire-du-Harcouët. 

Une situation qui dure en réalité depuis le mois de mai. A Valognes, le record de juillet 1990 est battu : il a fait 24,9°C en moyenne, contre 24,5°C en juillet 2006 (qui fait figure de référence ces dernières années). Record battu également à Condé-sur-Vire, où il a fait 27,5°C en moyenne contre 26,2°C en 1976.  Quant à Saint-Hilaire-du-Harcouët, c'est le troisième mois de juillet le plus chaud depuis que les relevés existent : 27°C, tout proche des 27,3°C en 2006 et 1983. 

Record d'ensoleillement

Au-delà de la chaleur, le soleil a pris ses quartiers au-dessus de la Manche : 323 heures d'ensoleillement dans le Nord-Cotentin, contre 310 en 1990. Pour avoir un ordre d'idée, la normale se situe à 207 heures

Un soleil omniprésent, et des jours de pluie qui se comptent sur les doigts d'une main. Il a plu en moyenne 20 mm d'eau sur le département, un peu comme en 2016. Un déficit de 60 à 70% par rapport à un mois de juillet classique. Après 1976, 1996 et 1999, c'est le quatrième mois de juillet le plus sec pour le Nord-Cotentin, même si les orages du dernier week-end de juillet dans le nord du département ont apporté un peu d'eau. Dans le détail, le déficit de pluie est criant : -70% à Saint-Hilaire-du-Harcouët, -66% à Condé-sur-Vire, -58% à Pontorson et Gouville-sur-Mer. On a relevé 36,7mm d'eau à Valognes, contre 50 en moyenne ; 21,6 à Cerisy, contre 70 en moyenne. Enfin, l'indice de sécheresse des sols est jugé "remarquable" : il se rapproche de ce qu'on retrouve dans... les Bouches-du-Rhône en ce moment !

Cet épisode de chaleur - sans être caniculaire - doit durer dans le département jusqu'à la fin de la deuxième semaine du mois d'août. Le pic est attendu ce vendredi avec des températures comprises entre 28 et 32°C dans les terres. Une légère baisse est attendue le week-end prochain, avant l'arrivée d'un épisode orageux ce mercredi.