Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Un "musée naturel" Jean-Marie Pelt près de Metz : "Un jardin qui lui ressemble"

mercredi 2 mai 2018 à 19:54 Par Clément Lacaton, France Bleu Lorraine Nord

Deux ans et demi après sa mort, Jean-Marie Pelt continue d'être une source d'inspiration. Un jardin dédié au célèbre botaniste messin vient d'ouvrir à Ogy-Montoy-Flanville, à l'est de Metz.

Lors de l'inauguration du "musée naturel" Jean-Marie Pelt, le 2 mai 2018 à Montoy-Flanville (Moselle).
Lors de l'inauguration du "musée naturel" Jean-Marie Pelt, le 2 mai 2018 à Montoy-Flanville (Moselle). © Radio France - Noémie Koppe

Montoy-Flanville, France

Depuis sa mort en décembre 2015, Jean-Marie Pelt continue de vivre à travers ses livres et ses idées. Et maintenant à travers un jardin. Cela faisait six ans que le projet était sur la table, celui d'un "musée naturel" dédié au célèbre biologiste messin, botaniste et pionnier de l'écologie. L'inauguration avait lieu ce mercredi 2 mai à Ogy-Montoy-Flanville, à l'est de Metz. Les fleurs sont désormais en fleurs dans un espace de près de quatre hectares avec neuf jardins thématiques et des jardins partagés. Un endroit unique qui aurait certainement plu au principal intéressé. 

Lors de l'inauguration du "musée naturel" Jean-Marie Pelt, le 2 mai 2018 à Montoy-Flanville (Moselle). - Radio France
Lors de l'inauguration du "musée naturel" Jean-Marie Pelt, le 2 mai 2018 à Montoy-Flanville (Moselle). © Radio France - Noémie Koppe

Des poules, des oies, 120 espèces de plantes, un sentier de deux kilomètres sur les traces des légumes d'autrefois, des plantes médicinales, avec un rucher école, aussi. Tout ça dans une petite commune, c'est presque un exploit pour Denis Cheissoux, lui qui anime l'émission "CO2 mon amour" sur France Inter. Il connaissait bien Jean-Marie Pelt : "L'esprit de Jean-Marie est là ! C'est quelqu'un qui a toujours cherché à relier l'homme à la nature. C'est ici un moment d'apaisement, les enfants vont pouvoir comprendre qu'ils appartiennent eux-mêmes à la nature."

Un jardin symbolique pour renouer avec l'essentiel"

"Je trouve ça formidable, poursuit-il, qu'une commune de 1.200 habitants, avec très peu de moyens, arrive à sortir un musée "naturel". Ce mot est important. Jean-Marie détestait la muséification, donc dès que vous avez en général un musée ou un écomusée c'est que de toute façon c'est mort ! Ce qui est important c'est le mot "naturel". D'avoir un jardin symbolique, ça permet de renouer avec l'essentiel. On déambule, avec une rivière qui a retrouvé des poissons, ce qui est une très bonne nouvelle, avec un rucher. Il aimait beaucoup les abeilles, il comprenait bien la métaphore de l'abeille. Donc ce jardin lui ressemble."

Jardins partagés et épicerie

Lors de l'inauguration du "musée naturel" Jean-Marie Pelt, le 2 mai 2018 à Montoy-Flanville (Moselle). - Radio France
Lors de l'inauguration du "musée naturel" Jean-Marie Pelt, le 2 mai 2018 à Montoy-Flanville (Moselle). © Radio France - Noémie Koppe
Lors de l'inauguration du "musée naturel" Jean-Marie Pelt, le 2 mai 2018 à Montoy-Flanville (Moselle). - Radio France
Lors de l'inauguration du "musée naturel" Jean-Marie Pelt, le 2 mai 2018 à Montoy-Flanville (Moselle). © Radio France - Clément Lacaton

Tout ça grâce à une trentaine de personnes autour d'Eric Gulino, le maire de la commune : "Il y a aussi des jardins partagés, avec de la culture de légumes et de fruits, et puis une épicerie où l'on va mettre en vente l'ensemble de notre production. Nous espérons qu'au travers de ces jardins les gens prendront conscience qu'on peut peut-être faire autrement, vivre autrement."

"Je trouve que c'est purement magnifique si près de chez nous, je suis émerveillée par le travail qui a été fait", lance une visiteuse. Des centaines de personnes, dont de nombreux lecteurs et lectrices de Jean-Marie Pelt, étaient fidèles au rendez-vous, autour de l'association du musée naturel Jean-Marie Pelt. Le coût total de ce projet s'élève pour la mairie à 150.000 euros.

REPORTAGE FRANCE BLEU LORRAINE NORD / CLEMENT LACATON