Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Un navire de croisière à l'arrêt pollue autant qu'un million de voitures

-
Par France Bleu Provence

C'est un chiffre édifiant, révélé lundi par l'ONG France nature environnement : l'énergie dont a besoin un paquebot de croisière pour fonctionner lorsqu'il est à l'arrêt dans un port génère autant de pollution qu'un million de voitures. C'est notamment dû au carburant utilisé par ces navires, très polluants.

L'Allure of the Seas, l'un des plus grands paquebots du monde
L'Allure of the Seas, l'un des plus grands paquebots du monde © Philippe Boccara / Radio France

Un paquebot de croisière, c'est parfois "l'équivalent d'un village de 8.000 habitants" , explique Adrien Brunetti, de l'ONG France nature environnement (FNE). L'association était lundi sur le port de Marseille pour mener une opération de sensibilisation sur la pollution de l'air générée par ces géants de la mer, rapporte ce mercredi FrancetvInfo.

60.000 particules fines par centimètre cube

Selon cette ONG, lorsqu'il est à quai, un paquebot de croisière consomme autant qu'un million de voitures. Car même s'il n'avance pas, le navire doit rester alimenté en électricité, pour les cuisines, les salles de loisirs ou la climatisation . Résultat : une autre ONG, Nabu, estime que la concentration de particules fines est de 60.000 par centimètre cube au terminal de croisière de Marseille, contre "seulement" 3.000 plus loin, au niveau du Vieux-Port.

A titre de comparaison, cela signifie donc qu'un paquebot stationné dans un port consomme autant qu'un million de voitures , en termes d'émissions de particules fines, particulièrement dangereuses dans la pollution de l'air, et de dioxyde d'azote. 

Le fioul lourd, carburant très polluant

Les navires consomment-ils vraiment tant de carburant ? Ce n'est pas la seule explication. C'est surtout que le carburant utilisé est bien plus polluant que l'essence ou le diesel. "Le fioul lourd des navires est très polluant et possède une teneur en soufre plus de 3.500 fois supérieure à celle du diesel dans les voitures" . Sans compter les déchets rejetés dans la mer par les paquebots, notamment les eaux usées. 

L'ONG France nature environnement propose donc la mise en place d'une zone de contrôle des émissions de soufre en Méditerrannée, ce qui est déjà le cas dans d'autres mers. A Marseille, la société qui gère le port pourrait mettre d'ici la fin d'année un dispositif d'alimentation électrique pour éviter que les paquebots consomment du carburant.