Infos

Un nouveau dispositif pour inciter les particuliers du Limousin à se lancer dans des travaux d’économie d'énergie

Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin lundi 24 octobre 2016 à 4:50

Les services proposés par l'Agence Régionale pour les Travaux d'Economies d'Energie
Les services proposés par l'Agence Régionale pour les Travaux d'Economies d'Energie © Radio France - Jérôme Ostermann

Nouvelle Aquitaine lance son nouveau dispositif d'aide aux particuliers pour les travaux d'économies d’énergie. Terminé les subventions. Place au crédit tiers financement. Le seul moyen pour concerner un maximum de foyers selon la vice présidente en charge du climat et de la transition énergétique.

Terminé le dispositif Energie Habitat + lancé par l'ancienne région Limousin. Place à l'Artéé, l'Agence Régionale pour les Travaux d'Economie d'Energie, créée en avril dernier. Terminé aussi les subventions. Place au crédit tiers financement. Déjà effectif en Poitou-Charentes, il est lancé en ce moment en Limousin, et le sera l'année prochaine en Aquitaine. Au delà du financement, il y a un accompagnement du début à la fin du projet de rénovation. Après un bilan énergétique de votre habitation par un conseiller de l'Artéé, ce dernier va vous aider à identifier les aides publiques existantes. Avant de chiffrer ce qu'il vous reste à payer. S'en suivra une proposition de financement. Il s'agit en réalité d'un crédit. L'idée, c'est que vous remboursiez à hauteur de vos économies d’énergie. Pour faire simple, si le conseiller estime que vos travaux vous permettrons d'économiser 40 euros sur vos factures, ce sera, à peu de chose près, la somme que vous devrez rembourser chaque mois.

L'idée étant de permettre à un maximum de foyers, de lancer des travaux de rénovation selon Françoise Coutant, vice-présidente de la région Nouvelle Aquitaine en charge du climat et de la transition énergétique :"Dans les objectifs globaux que nous avons de diminuer la consommation d'énergie, et de diminuer les émissions de gaz à effets de serre de 30% d'ici 2021, il faut que l'on trouve des solutions qui soient opérationnelles. Pour l'habitat, ce sont des rénovations globales des habitations, et un maximum de ces rénovations globales. C'est ce que l'on appelle la massification. Mais on y arrivera pas avec des subventions. En terme de coûts, c'est ingérable pour une collectivité. Il faut donc trouver un autre modèle économique. Comme le tiers financement que permet la loi sur la transition énergétique."'

Objectif minimum de 40% d'économies d’énergie dans chaque habitation rénovée

Il n'y a aucun critère d"éligibilité si ce n'est que seuls les propriétaires sont concernés. Une réflexion avec les conseils départementaux quand même est mené pour les locataires. Une réunion est d'ailleurs prévue courant décembre. Des travaux de rénovation qui ne concernent logiquement que l'ancien. Quand on sait que 60% de l'habitat du Limousin date d'avant 1975, ce qui représente plus de 550 mille foyers, il y a de quoi faire. L'objectif minimum, est d'atteindre 40% d’énergie dans toutes les habitations rénovées. Avec une durée d'amortissement des travaux, qui atteint en moyenne, 15 à 20 ans. Plus d'infos sur le www.artee.fr.

En ce qui concerne l'ancien dispositif Energie habitat + lancé par l'ancienne région Limousin et abandonné lors du passage à la grande région, 140 des 770 dossiers déposés n'ont pas été accompagnés par l'entité Nouvelle Aquitaine. Le problème, c'est que certain ont lancé des travaux comme cela leur était suggéré, avant même la validation définitive de leur dossier. Résultat, deux recours ont été lancé devant le tribunal administratif. Une plainte pourrait même être déposée.

Partager sur :