Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un nouveau plan pour plus de propreté à Marseille

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu
Marseille, France

La Métropole Aix-Marseille-Provence est bien décidée à rattraper son retard en matière de propreté. Elle vient de présenter une série de mesures pour mieux gérer ses déchets.

Le pari : pas plus d'un déchet par terre dans un cercle de 40 mètres, après le passage des agents chargés de la collecte des déchets (ici à Sainte Marthe, 13014)
Le pari : pas plus d'un déchet par terre dans un cercle de 40 mètres, après le passage des agents chargés de la collecte des déchets (ici à Sainte Marthe, 13014) © Radio France - Tony Selliez

Ce n'est pas un plan Marshall de la propreté, mais ça y ressemble. C'est en tout état de cause un nouveau cap à franchir, et la Métropole Aix-Marseille Provence se donne les moyens de progresser.

Plusieurs axes de travail ont été étudiés. Priorité ? Des obligations de résultat dans les marchés publics pour la collecte des déchets . Jusqu'ici, il y avait obligation de moyens, désormais ce sont bien les résultats et seuls les résultats qui comptent. Ainsi, les nouveaux accords prévoient qu'après le passage des agents de nettoyage, il ne doit pas y avoir plus d'un déchet dans un cercle de 40 mètres autour des bennes. C'est déjà mis en place avec une société privée dans les 3e et 14e arrondissements de Marseille. Les autres arrondissements doivent suivre le mouvement à partir de septembre

Payant pour les restaurants ?

Mais ce sont bientôt aussi les commerçants qui vont devoir fournir un effort supplémentaire : les professionnels de la restauration du centre ville. A partir de l'an prochain, pour eux : mise en place d'un abonnement obligatoire. En gros, la collecte est gratuite pour un seuil de 70 litres par jour. Si ça dépasse, ce sera payant ; reste à connaître le barème.

Enfin, la Métropole met en avant deux nouveaux dispositifs de collecte. Le premier est déjà en place : des composteurs collectifs. il y en a déjà dans 44 résidences mais aussi un ouvert à tous sur la Canebière.

L'autre nouveauté : une sorte de déchetterie mobile, une camionnette dédiée à récolter les déchets recyclables (piles, ampoules). Elle devrait commencer à circuler en fin d'année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess