Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Un pelicandrome à l'aéroport de Valence Chabeuil pour une lutte plus efficace contre les feux de forêts

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

L'aéroport de Valence Chabeuil est désormais équipé d'un pélicandrome ! Il s'agit d'une station (comme une station essence) où les canadairs et autres appareils de la Sécurité Civile peuvent faire le plein de produit "retardant" à déverser ensuite sur les feux de forêts.

Le pelicandrome permet de recharger les avions bombardiers d'eau de la sécurité civile en produit retardant, qui sera largué sur les feux de forêts.
Le pelicandrome permet de recharger les avions bombardiers d'eau de la sécurité civile en produit retardant, qui sera largué sur les feux de forêts. © Radio France - Florence Gotschaux

Chabeuil, France

Jusque là, seul un pélicandrome mobile était installé pendant l'été sur l'aéroport de Valence Chabeuil. Mais le nouveau, en dur, va changer la vie des pompiers (plus de confort) et des populations (plus de sécurité).

Des conditions de travail améliorées

Finie, la station mobile, inconfortable, louée 30.000 euros pour les deux mois d'été, chaque année. Le pélicandrome (qui a coûté 500.000 euros) fait 75 m², avec vestiaires, sanitaires, et salle de repos pour les pompiers chargés de faire le plein des avions bombardiers d'eau. A côté du bâtiment, deux énormes citernes : l'une de 60 m3 d'eau. L'autre contient 84 tonnes de retardant. C'est un mélange des deux substances qui est chargé à bord des canadairs, Dash 8 ou trackers.

La Drôme dispose désormais d'un pelicandrome fixe, qui pourra fonctionner toute l'année. - Radio France
La Drôme dispose désormais d'un pelicandrome fixe, qui pourra fonctionner toute l'année. © Radio France - Florence Gotschaux

"Le pélicandrome ce sont trois sapeurs pompiers : un chef d'équipe et deux équipiers, explique le commandant Nicolas Héritier, chef du service opération. _Ils sont chargés d'accueillir les avions bombardiers d'eau de la Sécurité Civile et de les charger en produit retardant_, ce produit rouge, ensuite largué sur les feux de forêts".

Plus d'efficacité dans la lutte contre les feux de forêts

Le pélicandrome sera opérationnel toute l'année. Il s'agit du point de rechargement le plus au Nord de l'arc méditerranéen (cette zone à risque du point de vue des feux de forêts). "Ça permet aux avions de ne pas retourner à la base principale, qui est à Nîmes Garons (dans le Gard) et de mieux protéger les forêts en multipliant les rotations au plus près des incendies", confie le Contrôleur général Didier Amadéi, le directeur du SDIS de la Drôme.

Ce gain d'efficacité est un véritable atout estime le préfet de la Drôme, Hugues Moutouh. "La Drôme, c'est _ 333.000 ha de forêt. Plus de 50% du territoire est boisé_. C'est bien plus qu'au niveau national... environ 30%. Nous sommes un département à risque".

La station a déjà servi la semaine dernière pendant la canicule, lorsque le risque feu de forêt était très important : des appareils ont été chargés à titre préventif.   

Ce sont des sapeurs-pompiers volontaires des centres aux alentours de l'aéroport de Valence Chabeuil, qui s'occupent de cette mission. Ils sont spécialement formés au remplissage des avions aux moteurs et hélices tournants.

Le pélicandrome en chiffres

  • Coût : 500.000 euros (contre une location de 30.000 euros pour l'été chaque année)
  • 75 m², des vestiaires, des sanitaires, une douche, une salle rafraichie
  • 1 citerne de 60 m3 d'eau (captée sur une source non potable sous l'aéroport)
  • 1 citerne contenant 84 tonnes de produit retardant
  • 7 à 8 minutes pour remplir un Dash 8, qui peut contenir 10.000 litres
  • 2 à 4 minutes pour rempllir un Tracker qui peut contenir jusqu'au 3.400 litres
  • 30 minutes pour armer le pélicandrome