Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un producteur de lavande de Grignan dépose plainte contre l'UE pour sa mauvaise politique climatique

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Grignan, France

Ce lavandiculteur drômois et une dizaine d'autres familles, essentiellement européennes, ont saisi la justice contre l'action trop laxiste de l'Europe pour réduire les gaz à effet de serre.

Un lavandiculteur de Grignan porte plainte contre l'Union Européenne pour sa politique climatique trop laxiste.
Un lavandiculteur de Grignan porte plainte contre l'Union Européenne pour sa politique climatique trop laxiste. © Radio France - Nathalie Rodrigues

Une famille de lavandiculteurs de Grignan porte plainte contre l'Union Européenne. Ces Drômois font partie de la dizaine de familles à travers le monde (Européennes pour la plupart mais aussi Kenyane et Fidjienne) qui se disent victimes des effets du dérèglement climatique et qui ont saisi la Cour Européenne de Justice. 

Elles réclament que l'Europe réduise plus drastiquement ses émissions de CO2. 

A Grignan, Maurice Feschet, 72 ans, s'est lancé après un constat tout simple. Depuis cinq générations, sa famille produit de la lavande... son fils, qui a repris l'exploitation il y a une dizaine d'années est le premier à ne plus en vivre convenablement, subissant de plein fouet "des excès climatiques: excès d'eau une année, sécheresse la suivante, gel de printemps l'année d'encore après", relate Maurice Feschet. "C'est 44% de son revenu qui a disparu". En 2017 la sécheresse a de nouveau frappé. Il va falloir attendre cette saison 2018 pour déterminer l'ampleur des dégâts.

Un ami allemand, expert du droit de l'environnement

Un ami allemand, qui vient en vacances chaque été à Grignan, constate dépité, la multiplication des catastrophes qui frappent l'exploitation. Il suggère à Maurice Feschet de mettre en cause l'Union Européenne, trop laxiste sur ses objectifs de réduction des gaz à effets de serre

En France l'association "Notre affaire à tous" soutient la démarche du Drômois. Sa présidente Marie Toussaint affirme que l'Union Européenne n'atteindra pas ses objectifs de réduction de 40% de gaz à effets de serre d'ici 2030 (par rapport à 1990), alors qu'il faudrait une baisse de 55% pour respecter les accords de Paris.

Sécheresse, fonte des glaces, incendies

Obliger les responsables européens à agir pour de bon, à tenir leurs engagements, c'est l'idée de l'action en justice intitulée "People's climate case" qui réunit des familles de huit pays. Des sylviculteurs portugais dénoncent la multiplication des incendies géants; une famille kényane, la sécheresse; des éleveurs de rennes scandinaves, la disparition des saisons qui affecte leurs troupeaux; des éleveurs roumains, l'absence d'eau; les gérants allemands d'un gîte au pied d'une cascade de glace, la fonte des glaciers, etc.

Pas d'argent mais un électrochoc

Les plaignants veulent tous faire respecter le droit fondamental à la vie, à la santé et au travail. Il y a urgence.

"Je ne cherche pas à être indemnisé, confirme Maurice Feschet, mais à alerter les autorités de l'Union Européenne".

Les familles sont accompagnées par des avocats et des scientifiques.

Pour soutenir cette action et les familles qui la mènent, l'association Notre Affaire à Tous lance une pétition sur son site internet et un appel à témoins sur les conséquences du dérèglement climatique que l'on peut tous subir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess