Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un programme de réduction des pesticides dans la nappe phréatique d'Alsace

Un programme de réduction des pesticides dans la nappe phréatique d'Alsace vient d'être signé. Il regroupe des représentants du monde agricole et les pouvoirs public. L'objectif est d'ici 2022 réduire de 40 à 50% l'utilisation d'herbicides dans le secteur agricole.

Illustration eau
Illustration eau © Radio France - Aurélie Lagain

L'état de la nappe phréatique en Alsace n'est pas au mieux. Une étude récente de l'APRONA,  montrait qu'elle était de plus en plus polluée. 

Pour faire face à cette pollution, un programme de réduction des pesticides dans la nappe phréatique d'Alsace vient d'être signé ce lundi 17 juin,  entre le monde agricole et les pouvoirs publics : objectif la protéger et par la même occasion protéger aussi la qualité de  l'eau potable.

Faire baisser de façon drastique l'utilisation de produits phytosanitaires 

Entre 2009 et 2016, une étude montrait que l'état de nappe phréatique n'était pas bonne : on enregistrait de fortes teneurs en nitrate dans certains secteurs même si il y a une amélioration et une forte présence de produits phytosanitaires, avec des taux pouvant-être supérieurs au seuil de potabilité. 

Parmi les pistes à exploiter : -25% de produits phytosanitaires sur l'ensemble de la nappe d'ici 2020, -50% d'ici 2050 et jusqu'à -50% d'herbicides sur les périmètres de captage d'eau d'ici 2022. 

Inciter les agriculteurs à changer leur mode de culture 

En plus de cela, il faut mettre en place de nouvelles pratiques pour les agriculteurs : développement du désherbage mécanique, de l'agriculture biologique, maintien des prairies ou encore soutien à l'élevage à l'herbe. 

Une enveloppe de 20 millions d'euros financée par l'agence de l'eau et la région est mise sur la table pour financer les opérations d'animation et de conseils aux agriculteurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess