Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Un projet de complexe hôtelier, en front de mer, contesté à Saint-Malo

lundi 4 juin 2018 à 6:21 Par Brigitte Hug, France Bleu Armorique

Le groupe Raulic, déjà propriétaire des Thermes de Saint-Malo, projette de construire un complexe hôtelier sur l’ancien terrain du camping municipal des Nielles. Des habitants du quartier dénoncent sa démesure et le non respect de la loi littoral

Le projet des Nielles au dessus de la plage du Mihinic
Le projet des Nielles au dessus de la plage du Mihinic - Atelier Loyer

Saint-Malo, France

Fin 2015, la Ville de Saint-Malo lance un appel à idées pour décider du devenir du terrain de l'ancien camping des Nielles. Le groupe Raulic qui possède les Thermes marins de Saint-Malo remporte la mise, en mettant sur la table 7,6 millions d'euros. Le groupe a un projet d'envergure qui, même revu à la baisse, occupe les deux espaces du terrain de camping. D’ un côté, il envisage de construire un hôtel-restaurant-spa 5 étoiles de 90 chambres. De l’autre, il est prévu une résidence hôtelière de 60 chambres et une résidence de tourisme de 38 appartements. 

Le terrain de l'ancien camping des Nielles - Aucun(e)
Le terrain de l'ancien camping des Nielles - ADN

On imagine très bien la destruction totale de cette falaise

L’hôtel sera sur six niveaux, au dessus de la plage du Minihic, dont trois creusés dans la falaise. Et c’est d’abord ce creusement qui mécontente. "Il y aurait dix mètres de construit en dessous. La falaise est fragile. On image très bien la destruction totale de cette falaise.", réagit le président de l'association Autour des Nielles, Jean-Marc Gadé. 

Il rappelle aussi que ce projet ne respecte pas l'interdiction de construire dans une bande de 100 mètres de la loi littoral. Les opposants s'insurgent contre la bétonisation du lieu. "Entre la cité d'Aleth et la pointe de la Varde, c'est à dire sur huit kilomètres, c'est le seul espace vert public, avec vue mer."

Jean-Marc Gadé, président de l'association ADN:" La falaise s'écroule..."

Jean Marc Gadé, le président de l'association Autour des Nielles - Radio France
Jean Marc Gadé, le président de l'association Autour des Nielles © Radio France - Brigitte Hug

Ce projet ne correspond pas à nos petites maisons plutôt modestes

Les riverains veulent garder ce site naturel. En plus, comme Jeanne, ils craignent l'impact sur leur cadre de vie. "Pour moi, c'est un projet pharaonique. Il ne correspond pas à notre quartier tranquille avec nos petites maisons plutôt modestes.".

Jeanne, riveraine: "Beaucoup de gens me demandent que va devenir la plage..."

Toutes ces observations ont été recueillies dans le cadre de la concertation qui a eu lieu du 15 janvier au 28 février. Le bilan de cette concertation a été transmis au groupe Raulic. Ce bilan et le document écrit du maître d'ouvrage seront joints au dossier de permis de construire et celui d'enquête publique. D'ici là, la Ville de Saint-Malo et le groupe Raulic préfèrent ne pas s'exprimer. La Ville soutient ce projet qui permettra la création de 140 emplois directs.