Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Un quartier durable de 900 logements va pousser à Avignon

dimanche 22 avril 2018 à 5:28 Par Nina Valette, France Bleu Vaucluse

Un nouveau quartier « vert » va voir le jour à Avignon. Plus de 900 logements vont pousser au Sud Est de la ville dans la ZA Bel Air. Une construction qui va respecter l’environnement et favoriser le développement durable. Les architectes ont respectés le label Quartier Durable Méditerranéen.

Le futur Quartier Durable Méditerranéen Bel Air à Avignon
Le futur Quartier Durable Méditerranéen Bel Air à Avignon © Radio France - Nina Valette

Avignon, France

Les 28 hectares de la ZAC Bel Air vont laisser place au premier Quartier Durable Méditerranéen de la ville d’Avignon. Le label adapté pour notre climat méditerranéen oblige les architectes du projet à privilégier l’environnement.  Les logements seront conçus selon des principes d’architecture bioclimatique.  Au programme :  plus de 950 logements (collectif, intermédiaire et individuelle), deux groupes scolaires, des parcs  vont pousser dès 2019.

Place à la végétation 

L’une des missions des maîtres d’œuvre est d’implanter ces logements en prenant en compte la végétation existante. « Il y a 30 ans, nous aurions rasé les haies de cyprès, et fait venir des cailloux. Aujourd’hui on a conscience qu’il y a un patrimoine, donc on transforme, mais plus en douceur » rassure Daniel Fanzutti l’architecte du projet. 

Ces bocages existants vont permettre de délimiter naturellement les parcelles, les habitations. « On veut que la présence végétale soit dominante, comme si la nature reprenait le dessus » souligne l'architecte vauclusien. 

Pour les futurs habitants, il y aura des jardins aux rez-de-chaussées mais aussi des terrasses végétale pour les étages supérieurs. « L’idée est de faire une ville à la campagne en sortant des traditionnels lotissements qui dégradent le paysage ».  Du coté des constructions, les spécificités du Vaucluse sont là aussi prise en compte ;  « Chaque terrasse aura une protection au nord pour limiter le vent les jours de Mitral  ». 

Un village dans la ville 

Les mobilités douces seront privilégiés (les piétions, le vélo), et la production d’énergie renouvelable sera au-dessus des 50%.  Pour cela, les architectes ont imaginé un système de gestion des eaux pluviales et des eaux usées.  « Aujourd’hui on peut faire du moderne, tout en pensant au végétal et à la planète. Je souhaite que les gens se disent « pourquoi pas vivre à Bel Air ? Il y a  les avantages de la ville et l’esprit de la campagne » précise le maire d’Avignon Cécile Helle. 

Symboliquement le maire d'Avignon plante le premier arbre du futur quartier Bel Air  - Radio France
Symboliquement le maire d'Avignon plante le premier arbre du futur quartier Bel Air © Radio France - Nina Valette

c’est un quartier qui va être apaisé – Cécile Helle maire d’Avignon 

Le premier îlot de 90 logements sera disponible en 2020 avec 15 logements sociaux.