Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un rapport allemand épingle la sécurité à la centrale de Cattenom en Moselle

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu
Cattenom, France

Un rapport commandé par le groupe des Verts au parlement allemand étrille la centrale nucléaire de Cattenom en Moselle. Il explique que la centrale n'est pas au niveau des nouvelles normes européennes de l'après Fukushima. Le gouvernement luxembourgeois saisit la Commission européenne.

Centrale nucléaire de Cattenom
Centrale nucléaire de Cattenom © Maxppp - PHOTOPQR

C'est un rapport très technique de 70 pages qui compare la sécurité de la centrale de Cattenom en Moselle, avec les nouvelle normes européennes minimales entrées en vigueur après la catastrophe de Fukushima en mars 2011. Ce rapport, rédigé par Manfred Mertins, ingénieur nucléaire, à la demande du groupe des Verts au parlement allemand, parle de graves lacunes par rapport aux normes internationales.

De graves lacunes par rapport aux normes européennes

La résistance en cas d'inondation, de tremblement de terre ou encore, en cas de chute d'un avion sur la centrale, n'est pas à niveau, selon ce rapport. Exemple concret, la centrale pourrait résister au choc provoqué par un petit avion, mais pas d'un avion de ligne, comme il en décolle chaque jour de l'aéroport de Luxembourg. Autre exemple, en cas de tremblement de terre force 7, la résistance de la centrale n'est pas dans les clous. Ce rapport explique aussi qu' il y a des alimentations de secours inadéquates. Même les travaux engagés suite à la catastrophe de Fukushima ne rendront pas la centrale assez sûre. Il aboutit à une conclusion implacable : si la centrale était installée sur le territoire allemand, elle serait purement et simplement fermée, car trop dangereuse, selon les normes du pays.

Des réactions vives de l'autre côté de la frontière

Les Verts allemands exigent la fermeture de la centrale. Au Luxembourg, le gouvernement demande que la nouvelle directive Euratom soit appliquée scrupuleusement et sollicite l'avis de la Commission européenne.  Pour Roger Spautz, chargé de campagne nucléaire à Greenpeace Luxembourg, c'est un vrai problème, d'autant plus que la France envisage de rallonger la durée de vie cette centrale. "Certains pays comme l'Allemagne ont pris la décision de sortir du nucléaire. C'est incompréhensible que la France ne fasse pas de même. Les risques qui sont posés pour les pays voisins des centrales nucléaires ne sont pas pris en compte. C'est pourtant ce qui devrait être fait".

"Il est tout à fait envisageable que des pays frontaliers portent plainte"

Le canton suisse de Genève a porté plainte mercredi contre la centrale nucléaire du Bugey, dans le département de l’Ain, pour "mise en danger d'autrui et pollution des eaux". Concernant la centrale de Cattenom.

Une plainte serait en cours de discussion selon Michèle RIVASI, députée européenne EELV. "Les pays sont de plus en plus inquiets. Ils s'aperçoivent que malgré l'accident de Tchernobyl et de Fukushima, la France s'entête à continuer les centrales nucléaires. Et la déclaration de Ségolène Royal de vouloir rallonger la durée de vie des centrales de 40 à 50 ans, ça a mis le feu au poudre. A mon avis, il va y avoir d'autres plaintes portées par des pays frontaliers"

Michèle Rivasi, députée européenne EELV

Le rapport de fonctionnement de la centrale de Cattenom de l'ASN, l'autorité de sûreté nucléaire pour 2014, avec 34 incidents et 26 inspections était plutôt satisfaisant.

Le rapport (en allemand) rédigé par Manfred Mertins

Lire aussi : Un canton suisse porte plainte contre la centrale nucléaire du Bugey

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu