Climat – Environnement

Un redoutable ver mangeur d'escargots découvert à Caen

Par Bénédicte Courret, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mardi 4 mars 2014 à 18:19

Un redoutable ver mangeur d'escargots découvert à Caen.
Un redoutable ver mangeur d'escargots découvert à Caen. © Pierre Gros

Un ver mangeur d'escargots a été découvert dans les serres du Jardin des Plantes de Caen. C'est une espèce jusqu'ici inconnue en Europe.

Le ver mangeur d'escargots vient d'être découvert dans les serres du Jardins des Plantes de Caen. Huit specimens ont été examinés par l'équipe de Jean-Lou Justine au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris. Les scientifiques sont catégoriques : cette espèce de ver n'avait jamais été repérée en Europe. Ils publient leur découverte ce mardi dans la revue de biologie Peer-J (en anglais).

Ver exotique

Il s'agit du platydemus manokwari (également appelé plathelminthe de Nouvelle-Guinée). Ce ver exotique pourrait provoquer des dégâts dramatiques chez les escargots s'il se répandait dans la nature.

"C'est un prédateur très dangereux pour les escargots"

Jean-Lou Justine décrit la redoutable bestiole : "environ 5-6 cm de long, 5 mm de large, très plat. De couleur marron, une ligne blanche bien visible lui traverse le dos." 

Jean-Lou Justine : "C'est une menace très grave pour la biodiversité".

Son point faible : La lenteur

Ce ver vit habituellement dans la région Indo-Pacifique. Il est connu pour être particulièrement friand d'escargots. Il serait capable de monter aux arbres pour dénicher ses proies et même d'attaque "en bande organisée". Son point faible ? La lenteur. Mais, pour Jean-Lou Justine, il suffit de "déplacer un pot de fleurs qui en contient pour le répartir".

Une fois rassasié d'escargots, le terrible ver ne s'arrêtera pas là dans votre jardin. Il a un régime alimentaire diversifié et il goûte aussi les vers de terre à l'occasion. "C'est une menace très grave pour la biodiversité" insiste Jean-Lou Justine.

Comment est-il arrivé à Caen ?

C'est une conséquence de la mondialisation. Les échanges à travers le monde se font sans contrôle biologique suffisant explique Jean-Lou Justine. Et Jean-Lou Justine ajoute sans rire que si vous trouvez un tel monstre dans votre jardin, il faut le contacter de toute urgence.

Le plathelminthe de Nouvelle-Guinée attaquant un escargot. - Aucun(e)
Le plathelminthe de Nouvelle-Guinée attaquant un escargot.