Climat – Environnement

Une association biarrote fait la chasse aux mégots !

Par Valérie Menut, France Bleu Pays Basque dimanche 9 octobre 2016 à 12:18

Les mégots se recyclent. Dans la nature, ils polluent et mettent jusqu'à 15 ans à se dégrader.
Les mégots se recyclent. Dans la nature, ils polluent et mettent jusqu'à 15 ans à se dégrader. © Radio France - Valérie Menut

Tree6Clope est une association née à Biarritz en juin dernier. Son but : mettre en place une filière de recyclage de mégots française. Après quelques mois d'activité, le concept fait de plus en plus d'émules.

Lorsque Laurent Donse compte, en plein hiver, sur la Côte des Basque à Biarritz, 120 mégots au sol, il a le déclic. C'en est trop. Quelques mois auparavant, en voyage aux Etats-Unis, il avait remarqué que les mégots de cigarettes pouvaient être recyclés. Il décide donc de s'emparer du concept et de créer ici un réseau de collecte pour alimenter une filière de recyclage de mégots.

"Tout le monde, à son niveau, peut faire quelque chose pour éviter que les mégots ne se retrouvent dans l'océan" - Laurent Donse, président de Tree6Clope

Après une période de test, l'association Tree6Clope est officiellement constituée en juin dernier, à Biarritz. Son président, Laurent Donse reçoit un accueil favorable auprès des cafetiers, restaurateurs, hôteliers, gérants de camping, ou encore collectivités publiques. Aujourd'hui, l'association compte une centaine d'adhérents, d'Hendaye à Capbreton, dans les Landes, mais aussi Toulouse (où elle est présente depuis 2 mois) et Bordeaux (secteur démarché ces dernières semaines). Ses adhérents s'acquittent d'une cotisation de 80€ annuelle et s'engagent à collecter les mégots dans leur établissement. En clair, mettre les mégots que les clients écrasent dans leurs cendriers dans une poubelle à part. Les bénévoles de Tree6Clope les ramassent ensuite toutes les semaines, ou tous les 15 jours selon le secteur.

"les boîtes à clopes" de Tree6Clope - Radio France
"les boîtes à clopes" de Tree6Clope © Radio France - Valérie Menut

Les particuliers, fumeurs, sont aussi sensibilisés. Des gros cendriers jaunes, transparents, des "boîtes à clopes", sont installés sur certains sites, comme les Halles des Cinq-Cantons ou le lycée Cantau à Anglet, ou lors d'événements (tel récemment le Festival Biarritz Amérique Latine).

Recyclés en compost ou mobilier urbain

Depuis sa mise en place, Tree6Clope a collecté plus de 600.000 mégots sur la côte basque. Ces mégots sont envoyés à Mende, en Lozère. Là, ils sont recyclés dans une usine de la société Terracycle. Le tabac, le papier et les cendres deviennent du compost non-alimentaire pour des greens de golfs, des jardins publics. Les filtres (de l'acétate de cellulose) sont transformés en barre de plastique pour faire des tables, des bancs, du mobilier extérieur, urbain.

"On espère faire des cendriers à base de mégots, histoire de boucler la boucle !" - Laurent Donse, président de Tree6Clope.

Le procédé de recyclage des mégots de cigarette est complexe. L'activité n'est pour l'heure pas rentable. Le président de Tree6Clope avoue payer pour que Terracycle recycle les mégots fournis. L'association espère développer un réseau important, pour augmenter les volumes traités et devenir d'intérêt général ou public. Un mégot jeté par terre peut polluer jusqu'à 500 litres d'eau. Un mégot comporte 2.500 composants chimiques, et met entre 12 et 15 ans à se dégrader complètement dans la nature.

Partager sur :