Climat – Environnement

Une belle vendange attendue dans le vignoble alsacien, mais le mildiou a frappé dans certains secteurs

Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass dimanche 7 août 2016 à 22:44

Les viticulteurs alsaciens s'attendent à une belle récolte cette année
Les viticulteurs alsaciens s'attendent à une belle récolte cette année © Maxppp - Maxppp

Après trois années de petites récoltes, les viticulteurs alsaciens devraient retrouver le sourire cette année. Selon les prévisions de la chambre d'agriculture, le millésime 2016 pour les vins d'Alsace devrait tourner autour de 1 million 180 000 hectolitres. Une hausse variable selon les secteurs.

Les prévisions de récolte pour l'année 2016 s'annoncent positives dans le vignoble alsacien. Selon la chambre d'agriculture, les vendanges devrait-être meilleures que l'an passé avec une prévision qui serait aux alentours d'1 million 180 000 hectolitres, contre 985 000 hectolitres l'an passé.

Le mildiou a attaqué dès les premières grosses pluies

Une prévision qui contraste après trois années de vaches maigres et de petites récoltes. Toutefois, tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. Dans certains secteurs, qui comprend le nord et le centre Alsace, les difficultés se sont fait ressentir à cause de la présence de mildiou, juste avant la floraison. Notamment chez les viticulteurs bio ou ceux qui utilisent des produits naturels.

Il y a eu 50% de pertes à cause du mildiou dans certains secteurs.

Pierre Gassmann du domaine Rolly Gassmann à Rorschwihr

Pierre Gassmann a perdu une grosse partie de sa récolte à cause du mildiou  - Radio France
Pierre Gassmann a perdu une grosse partie de sa récolte à cause du mildiou © Radio France - Guillaume Chhum

Pertes importantes chez Rolly Gassmann à Rorschwihr 

Quand il se promène dans ses parcelles, Pierre Gassmann, à la tête du domaine Rolly Gassmann ne peut que constater les ravages du mildiou sur ses 50 hectares. "Cette année nous aurons une très petite récolte. Du jamais vu depuis 30 ans pour nous. Les pertes sont évaluées à 50%. Le riesling a été moins touché, mais les pertes pour le pinot gris, l'auxerrois et le muscat tournent autour de 70%," constate le viticulteur.

A Rorchwihr, où se situe principalement l'exploitation, il est tombé depuis juillet 596 millimètres de pluie, contre 520 pour une année normale. "Pour faire face à l'arrivée du mildiou avec la pluie, il fallait trouver un jour de beau, mais c'était très difficile entre les mois de mai et juin. Chez nous, nous travaillons avec des infusions de plantes ou de tisanes, dès qu'il y a 30 millimètres de pluie, il faut commencer à stimuler cette résistance. La vigne a continué à pousser et on avait un climat tropical. Le champignon le mildiou était à la fête et le vigneron avait du mal à suivre," regrette Pierre Gassmann.

Le mildiou a fortement endommagé la vigne au dommaine Rolly Gassmann  - Radio France
Le mildiou a fortement endommagé la vigne au dommaine Rolly Gassmann © Radio France - Guillaume Chhum

Cette année, au domaine Rolly Gassmann, Pierre Gassmann sortira son millésime 2015 plus tôt que prévu. Il puisera dans ses stocks.

Reportage sur les pertes au domaine Rolly Gassmann de Rorschwihr

Pour Jérôme Bauer, le président de l'AVA, cette belle récolte va faire du bien au viticulteurs  - Radio France
Pour Jérôme Bauer, le président de l'AVA, cette belle récolte va faire du bien au viticulteurs © Radio France - Guillaume Chhum

Les viticulteurs optimistes mais prudents 

Avec 1 million 180 000 hectolitres pour la récolte 2016, les viticulteurs retrouvent le sourire, mais rien n'est gagné. Jérôme Bauer est le président de l'AVA, l'Association des Viticulteurs d'Alsace : " Nous avions le moral dans les chaussettes il y a quelques semaines, mais il faut rester prudents. Nous restons tributaires de la météo. Si ça se gâte fin août début septembre, on va devoir trier de la pourriture. Cette année le mildiou a fait des ravages dans certains domaines. Du jamais vu pour certains en Alsace."

Des vendanges moins précoces cette année

Contrairement à l'année dernière, les vendanges seront moins précoces. La pluie a retardé la floraison. Résultat: les premiers crémants devraient-être vendangés vers les 10/15 septembre, contre fin août l'an passé. Pour les vins tranquilles, ce devrait-être fin septembre.

Jérôme Bauer le président de l'AVA

Partager sur :