Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Une centaine de palmiers décimés par le charançon rouge à Argelès

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Roussillon

Argelès-sur-Mer est loin d'être épargnée par les ravages provoqués par ce coléoptère friand de palmiers, arrivé sur notre littoral il y a deux ans : 164 arbres ont déjà été abattus. La mairie traite les palmiers sur la voie publique et tente de sensibiliser les riverains qui en possèdent sur des terrains privés.

Le charançon rouge est une espece nuisible pour les plantations de palmiers.
Le charançon rouge est une espece nuisible pour les plantations de palmiers. © Maxppp

Les services techniques de la mairie traquent le charançon rouge depuis deux ans. Ce coléoptère s'introduit dans les palmiers par le haut, et ronge l'intérieur du tronc .

Georges a vu son palmier dépérir en quelques jours seulement. Les palmes se sont complètement affaissées . La mairie lui a demandé de contacter une entreprise agréée, seule habilitée à abattre l'arbre infesté. Ça lui coûtera plusieurs centaines d'euros.

Un palmier à Argelès infesté par le charançon - Radio France
Un palmier à Argelès infesté par le charançon © Radio France - Anne-Natacha Bouillon

"Ça me fait mal au cœur : 25 ans quand même... C'est comme un chien, on s'y attache quoi !" (Georges)

Charençon / Enrobé visite

Georges va faire le nécessaire et arranger son jardin autrement. Pas question de planter un nouveau palmier qui pourrait tomber malade. Cet Argelésien est loin d'être le seul à être touché. Les services techniques de la mairie font le tour des résidences pour détecter les palmiers malades.

Charançon / Enrobé Le Charançon

Depuis le début de l'année, 164 palmiers ont dû être abattus à Argelès. La commune compte un millier de palmiers sur la voie publique, autant sur des terrains privés. La lutte contre ce fléau est d'autant plus difficile.

Les riverains invités à contacter des entreprises spécialisées

Soit les propriétaires privés ne peuvent s'en occuper, ils sont absents et habitent à des centaines de kilomètres de leur résidence secondaire d'Argelès-sur-Mer, soit, ils trouvent la facture trop lourde : entre 500 à 2.000 euros pour faire abattre son arbre par un organisme agrée, c'est la loi. Alors certains préfèrent se débrouiller par eux-mêmes.

Et voilà la mairie d'Argelès-sur-Mer confrontée à un nouveau problème, celui des décharges sauvages de palmes et de troncs infestés par le charançon. Les coléoptères pullulent et peuvent infester tout un quartier.

Couper soi-même un palmier infesté est puni par la loi . Selon l'élu en charge de l'environnement, les contrevenants sont passible de 30 000 euros d'amende et de six mois de prison avec sursis.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu