Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Une chasse à la pollution lumineuse dans l'agglomération clermontoise

samedi 27 octobre 2018 à 10:42 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Des citoyens se sont mobilisés contre la pollution lumineuse nocturne. Cette nuit, plusieurs membres de l'association France Nature Environnement ont mené une action en banlieue clermontoise, à Cournon et Aubière. Ils sont allés constater les manquements à la loi de plusieurs magasins.

Les façades des magasins restent parfois allumées
Les façades des magasins restent parfois allumées - Daniel Rousset/FRANE

Aubière, France

Éteindre la lumière lorsqu'on quitte une pièce. Ce principe de base de l'écologie du quotidien n'est visiblement pas respecté par un bon nombre de magasins partout en France. L'association France Nature Environnement s'est donc mobilisé cette nuit de samedi, entre 1h et 4h25 du matin afin de comptabiliser les magasins allumés, les enseignes laissées clignotantes....En Auvergne, une action s'est déroulée à Aurillac ou encore ici dans les zones industrielles d'Aubière et de Cournon. 

60 enseignes restées allumées 

Selon leur décompte, 60 enseignes sont restées allumées, comme 21 vitrines, 5 façades, 3 monuments ainsi même qu'une façade illuminée avec une pancarte "locaux à loués". Ces constatations sont inacceptables pour Daniel Rousset, membre de la Fédération Régionale Auvergne Nature Environnement. "Des décrets ont été votés en 2012 et 2013 imposent l'extinction des enseignes, des monuments, même des arbres à une heure du matin. Ces décrets ne sont pas appliqués" explique le militant, qui réfute en bloc l’argument sécuritaire, comme quoi ce serait plus sécurisé d'apporter une luminosité à ces monuments. 

L'enseigne Citroën pointée du doigt - Aucun(e)
L'enseigne Citroën pointée du doigt - Daniel Rousset/FRANE

80% des délits ont eu lieu entre 14h et 17h ! - Daniel Rousset, FRANE

Une pollution visuelle 

Ces enseignes allumées forment ce que Daniel Rousset appelle une vraie pollution visuelle. "Des espèces nocturnes disparaissent pendant qu'on est en train de dormir. La pollution visuelle est la  deuxième cause de disparition des insectes après les pesticides." S'il n'y a plus d'insectes, souligne-t-il, alors il n'y aura plus de merle pour en manger. La moitié de la pollinisation se passe la nuit aussi, ce qui fait craindre à Daniel Rousset une vraie disparition des plantes avec la disparition des insectes. 

L'Eglise d'Aigueperse est aussi concernée  - Aucun(e)
L'Eglise d'Aigueperse est aussi concernée - Daniel Rousset /FRANE

L'action s'est déroulée un peu partout en France (en Bourgogne, en Alsace ou encore en Savoie).