Climat – Environnement

Une "décharge à ciel ouvert" à Caumont-sur-Durance pendant la grève des éboueurs

Par Jean Saint-Marc, France Bleu Vaucluse mercredi 15 avril 2015 à 17:04 Mis à jour le mercredi 15 avril 2015 à 18:00

En temps normal, les employés municipaux stockent des déchets verts sur ce terrain situé derrière la station d'épuration
En temps normal, les employés municipaux stockent des déchets verts sur ce terrain situé derrière la station d'épuration © Eric Massey

Pendant la grève des éboueurs du Grand Avignon la semaine dernière, le maire de Caumont-sur-Durance a demandé à ses employés municipaux d'enlever les ordures du village et de les stocker sur un site à l'entrée du village... Une "décharge à ciel ouvert en lisière d'une zone Natura 2000" dénonce Eric Massey, chef de file de l'opposition municipale.

Conséquence étonnante de la grève des éboueurs du Grand Avignon la semaine dernière : une décharge à ciel ouvert a été découverte à Caumont-sur-Durance. C'est le maire du village qui a pris la décision de faire enlever les ordures par ses employés municipaux et de les stocker sur un site où d'habitude sont détruits des déchets verts, à proximité de la station d'épuration.

Un site découvert ce lundi par Eric Massey, candidat battu aux dernières élections municipales et désormais chef de file de l'opposition, qui l'a immédiatement dénoncé sur Facebook :

Trois jours après les sacs ont été retirés et placés dans un conteneur, mais il reste de nombreux déchets sur le sol. Eric Massey :

ordures caumont bob 1

Le site mercredi matin - Radio France
Le site mercredi matin © Radio France - - Jean Saint-Marc

"Ça me fait drôlement rigoler ces histoires de pollution"

"Si c'était à refaire, je le referais !" répond le maire de Caumont-sur-Durance Joël Fouiller. "Fallait-il laisser les poubelles déborder partout dans le village tout le week-end ou les stocker à côté de la station d'épuration ? Ça me fait drôlement rigoler ces histoires de pollution, de Natura 2000... "

"Comment peut-on polluer en ayant simplement entreposé des sacs pendant 72 heures ? Si la pollution se limitait à ça la France serait vraiment très belle !"

Chez les syndicats d'éboueurs, c'est la surprise qui domine après cette intervention qui ressemble pour eux à une volonté de casser la grève . Christophe Parrier, secrétaire général de la CGT pour les éboueurs du Grand Avignon : "c'est un truc de fou ! On est face à une situation complètement extravagante ! Je ne sais pas quelle idée lui a pris."