Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement DOSSIER : L'environnement : un enjeu électoral 2017

Forte mobilisation à Gardanne contre la centrale biomasse

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse, France Bleu

Environ un millier de personnes ont manifesté sous la pluie ce dimanche pour dire stop à la "biomascarade". Ils s'opposent à la transformation de l'unité 4 de la centrale à charbon en centrale biomasse.

Des élus, des associations, des habitants derrière cette banderole.
Des élus, des associations, des habitants derrière cette banderole. © Radio France - Claire Bargelès

Gardanne, France

Les opposants à la centrale biomasse sont partis du marché de Gardanne vers 10h, ce dimanche matin. Ils se sont rassemblés devant la mairie avant de prendre la direction du lieu de stockage du bois. Plusieurs associations de défense de l'environnement faisaient partie du cortège, ainsi que des manifestants venus des Bouches-du-Rhône, des Hautes-Alpes, du Verdon, du Luberon, des Cévennes, comme c'était déjà le cas en 2014.

Pour les manifestants cette centrale est synonyme de déforestation - Radio France
Pour les manifestants cette centrale est synonyme de déforestation © Radio France - Claire Bargelès

La colère des manifestants vise la centrale gérée par Uniper : elle a été reconvertie pour ne plus fabriquer d'électricité à partir de charbon, mais à partir de bois. La transformation a demandé deux ans de travaux et 256 millions d'euros d'investissements.

La phase test du projet, lancée il y a deux ans, est bientôt terminée, et la production va pouvoir commencer dans la plus grande centrale de biomasse de France.

La peur de la déforestation

À première vue, la biomasse peut sembler plus écologique que le charbon. C'est une source d'énergie renouvelable et cela correspond donc à l'objectif de transition énergétique voulu par le Grenelle de l'Environnement. L’État français y met même de sa poche pour soutenir l'initiative puisqu'il s'est engagé à racheter sur 20 ans l'électricité produite.

Des associations, des élus et des habitants dénoncent un procédé faussement écologique - Radio France
Des associations, des élus et des habitants dénoncent un procédé faussement écologique © Radio France - Claire Bargelès

Mais les opposants au projet craignent une déforestation de la région. Environ 850.000 tonnes de bois seront brûlées chaque année.

Pour l'instant, une partie du bois est importé d'Espagne et du Brésil, mais à terme, la centrale devra se fournir dans un rayon de 400 kilomètres Or sur ce terrain se trouvent déjà des papeteries et d'autres unités de chaufferie : il ne sera donc pas évident de contenter tout le monde tout en préservant la forêt.

La question de la pollution

Les opposants critiquent aussi le rendement de la centrale. Un rendement entre 30 et 40%, ce qui signifie qu'environ sept arbres sur 10 sont brûlés pour rien.

Enfin, entre le transport du bois, soit des allers-retours de camions, et l'incinération, soit la diffusion de particules fines dans l'air, les manifestants estiment que la biomasse n'est pas sans conséquence sur l'environnement.

  - Aucun(e)

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.

Choix de la station

France Bleu