Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Béarn : une manifestation contre les recherches d'hydrocarbures à Mazerolles

jeudi 3 mai 2018 à 19:22 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn

Une vingtaine d'élus du Nord-Béarn se sont retrouvés à Mazerolles ce jeudi midi pour un déjeuner offert par Investacq Energie. La société exploite le forage d'hydrocarbures de Fichous-Riumayou et détient le permis de Claracq. Une trentaine de manifestants les ont accueilli.

Une trentaine de manifestants attendaient les élus
Une trentaine de manifestants attendaient les élus © Radio France - Axelle Labbé

Mazerolles, France

Une vingtaine d'élus du Nord-Béarn se sont retrouvés à Mazerolles ce jeudi midi pour un déjeuner, offert par Investacq Energie. La société qui exploite le forage d'hydrocarbures de Fichous-Riumayou, et qui détient le permis de Claracq. Un permis de forer sur 14 communes entre les Landes et le Béarn, qui a été renouvelé mi-avril. Il court maintenant jusqu'en novembre 2019. 

Il y a des spécialistes, qui sont là pour dire si oui ou non c'est dangereux pour la planète. — Jean-Léon Conderanne, maire de Mazerolles

La société pétrolière a donc convié les élus à ce déjeuner pour expliquer son projet. Les maires de Malaussanne, Cabidos, Fichous-Riumayou, Louvigny, Claracq ou encore Mialos étaient présents, selon les manifestants qui les attendaient. Une trentaine de personnes, qui s'opposent à ce forage, s'étaient rassemblées devant l'auberge, avec des banderoles, pour accueillir les élus. "C'est assez invasif, ça ne me semble pas très sécurisé" explique une voisine. Les manifestants craignent aussi que ces forages ne permettent ensuite à la société d'exploiter du gaz de schiste, même si pour l'instant le permis ne le permet pas. 

Et c'est donc le maire Mazerolles, Jean-Léon Conderanne, qui recevait. Lui voit dans ce permis une opportunité pour tout le territoire : "sur le plan économique, on peut avoir des retombées favorables, même pour nos communes. _Nous avons des commerces, des médicaux, des para-médicaux. Cela peut apporter d'avantage d'économie sur le territoire_. Je ne sais pas si c'est dangereux pour la planète, je pense qu'il y a des spécialistes, qui sont là pour expliquer et pour dire si oui ou non c'est dangereux pour la planète". 

Investacq Energie n'a pas voulu s'exprimer au micro de France Bleu Béarn.